September 2015 archive

Cette semaine, Paris passe à l’heure de la street food

Vous l’avez surement constaté, la street food a le vent en poupe en ce moment. Cette tendance qui a envahi les rues de Paris depuis quelques mois est déjà très implantée dans les grandes métropoles comme Londres, Berlin ou encore New York. Cette semaine deux événements mettront à l’honneur la street food à Paris, d’abord la 2ème édition du Food Market qui a débuté ce jeudi soir, puis le Carreau du Temple nous proposera ce week-end son événement phare, Street Food Temple #2.

Le Food Market, le 1er marché à diner de Paris

Le Food Market c’est quoi ? C’est d’abord un marché de plats cuisinés frais, à manger sur des grandes tables sur place ou à emporter. Virginie Godart, la fondatrice, a eu l’idée d’importer ce concept à Paris, suite à son expérience de ce type de manifestations populaires à Berlin. Après une première édition plutôt réussie, puisqu’elle a réuni plus de 6 000 parisiens au mois de juillet dernier, le Food Market revient ce jeudi soir sur le Boulevard de Belleville de 18h à 22h30. Une quinzaine de stands de street food proposeront des plats de différents pays (France, Mexique, Vietnam…), le tout pour pas plus de 10 euros par portion. Vous pourrez y déguster par exemple, les quesadillas de Chilango ou encore le poulet frit et les brochettes de riz à la coréenne de Hero.

Attention, même s’il s’agit d’un événement totalement dédié à la street food, ne vous attendez pas à voir des food trucks partout, mais seulement des stands qui ressemblent à des étales comme sur un marché de fruits et légumes.

Crédit photo : Food Market

Crédit photo : Food Market

 

Le festival de street food, Street Food Temple #2

Une fois que vous vous serez bien gavé ce jeudi soir, j’espère que vous aurez encore envie de street food ce week-end. En effet, dès le vendredi soir, un autre événement consacré la street food prendra le relais. Comme pour le Food Market, il s’agit là de la seconde édition. Organisé avec le soutien du Ministère de l’Économie et de la Mairie de Paris, le Street Food Temple #2 qui se tiendra du 25 au 27 septembre, est l’événement officiel de la street food à Paris. Les fans de cuisine pourront donc s’en donner à cœur joie au Carreau duTemple et profiter d’un festival qui mêlera à la fois grands chefs et cuisiniers de food trucks.

Cette année c’est la cuisine sud-coréenne qui est mise à l’honneur avec un jujeom (bar proposant des spécialités coréennes). Le festival a fait également appel au Chef Pierre Sang Boyer (ancien candidat de Top Chef) qui tient deux restaurants d’inspiration coréenne à Paris. Outre les 25 food trucks et les 15 marchands ambulants, des commerçants du 3ème arrondissement feront aussi de la vente à emporter. Ils vous feront alors partager leur vision de la street food basée sur leur carte habituelle ou leur plat signature.

Si vous traînez du côté de Paris ce week-end, notez bien ces événements dans votre agenda. Pour ce soir le temps est un peu maussade, mais on annonce une météo ensoleillée ce weekend. Une belle occasion de découvrir le meilleur de la street food parisienne.

 

Infos pratiques

Le Food Market

Boulevard de Belleville

Jeudi 24 septembre de 18h à 22h30

Le Street Food Temple

Du 25 au 27 septembre

Carreau du Temple, 4 rue Eugène Spuller, 75003 Paris

Horaires : 18h-23h vendredi, 11h-23h samedi, 11h-21h dimanche

Entrée gratuite

Le BIEH, le bistrot qui vous fait voyager à New-York

Comme vous le savez déjà, cette année j’ai eu l’immense chance de faire de beaux voyages. Et bien entendu l’un de mes voyages marquants a été New-York. Non pas seulement parce que je partais sur les traces de la reine des fashionistas, Carrie Bradshaw, mais surtout aussi pour découvrir le pays d’un de mes plats préférés, le burger/frites !!! Oui je sais que je parle souvent de burgers par ici, mais je n’y peux rien, c’est mon gros péché mignon.

Alors quand j’ai entendu parler de cette nouvelle adresse qui fait la belle part aux spécialités américaines, je n’ai donc pas pu m’empêcher de vouloir le tester. Le BIEH (Best I Ever Had) est un bistrot new-yorkais qui a ouvert ses portes au mois de juin dernier au sein du Palais Brogniart, l’ancienne bourse de Paris. Ce concept de bistrot new-yorkais est né dans la tête de Baptiste Florentin en 2008, il était alors étudiant à l’institut Paul Bocuse à Lyon. En véritable fan de New-York, il voulu redonner ses lettres de noblesse au burger grâce de bons produits cuisinés par de grands cuisiniers.

FullSizeRender-1

Sur la carte, on peut trouver des burgers bien sûr, mais aussi des plats et sandwichs traditionnels américains, revisités à la française avec des produits frais. Les viandes sont d’origines française, les frites sont fraîches et faites maison et les pâtisseries réalisées au jour le jour.

Personnellement j’ai craqué pour “The Redwood Burger” avec son boeuf fondant, sa poitrine fumée, sa salade et ses tomates fraîches. Le tout accompagné de frites croustillantes pour 13 euros. Je me suis régalée et je n’ai franchement pas été déçu par la qualité du burger. Le BIEH propose aussi des classiques américains comme le bagel à 9 euros, le club B.L.T (bacon, laitue, tomate) à 8 euros, le hot-dog à 6 euros ou encore le meat ball sandwich composé de boulettes de boeuf, de cheddar fondu et de salade pour 7,50 euros. Et si vous êtes plutôt du genre “plats” et non “sandwichs”, pas de panique, vous y trouverez aussi des plats traditionnels américains comme les ribs au barbecue, le fish&chips ou le BIEH cajun chicken. Tous les plats sauf le Angus T-Bone sont à moins de 20 euros. Autant vous dire que le rapport qualité/prix/quantité est au rendez-vous.

FullSizeRender

Alors si vous souhaitez faire un tour à New-York sans vous ruiner, n’hésitez pas à tester le bistrot BIEH qui vous promet le meilleur que vous ayez jamais eu dans votre assiette.

Infos pratiques

BIEH, Best I Ever Had

33 place de la Bourse, 75002 Paris

Horaires : 9h-23h du lundi au samedi

Tarifs : plats entre 6 euros et 22 euros, desserts entre 3,5 euros et 8,5 euros

Mon coup de cœur de l’été…

Après quelques semaines de repos, Les Rivelades sont enfin de retour ! Cette fois-ci je ne vais pas vous parler du dernier resto que j’ai testé, ou du prochain bon plan shopping, mais bien de mon coup de cœur de cet été, la Grèce. La Grèce figurait dans mon top 10 des pays à faire absolument. J’ai toujours rêvé de découvrir ce pays, fascinée par son histoire et ses magnifiques paysages. Cet été j’ai donc eu l’occasion de réaliser mon rêve de petite fille et de m’immerger dans la culture grecque pendant 3 semaines. Et croyez-moi, le voyage en valait le détour ! Je vais donc vous parler de mes coups de cœur de mon incroyable voyage.

FullSizeRender-1

Athènes, la ville historique

Je ne pouvais pas aller en Grèce sans faire un petit passage par Athènes. Cette cité historique qui bénéficiait de la protection de la déesse de la mythologie grecque, Athéna, est pour moi un passage incontournable pour d’un voyage en Grèce. Bien que la ville n’offre pas de paysages aussi sublimes que dans les Cyclades, on peut y admirer ses sites antiques comme l’Acropole, le Parthénon ou encore l’Agora.

FullSizeRender (2)

Pour ceux qui ne seraient que moyennement intéressés par les ruines, Athènes possède aussi des plages qui pour ma part restent assez jolies surtout quand il s’agit de fuir la chaleur étouffante de la ville en plein mois d’août car les températures grimpent facilement jusqu’à 40 degrés. Pour vous rafraichir, vous pouvez aller à Glyfada, où malgré un peu de monde en haute saison, l’eau reste d’un bleu limpide. Il faudra tout de même compter 5 euros pour y accéder mais vous bénéficierez d’un transat et profiterez ainsi de l’authentique boisson grecque de l’été, le frappé glyko mè gala (café frappé sucré avec du lait). Je vous assure que n’étant moi-même pas fan de café, j’en suis devenue accroc !

Pour les accrocs au shopping, Athènes est pleine de tentation, si vous vous baladez près de la place Monastiraki au centre, vous tomberez sur le Flea Market d’Athènes. Vous y trouverez de nombreuses boutiques de souvenirs, de sandales en cuirs qui semblent être une spécialité grecque et un marché aux puces. Je n’ai pas résisté à l’envie de craquer pour une paire de sandales 100% cuir pour seulement 25 euros. Cela m’aurait coûté le double en France.

FullSizeRender-4

Les Cyclades, la perle de la Grèce

Je ne vous cache pas que notre petite virée dans les Cyclades est ce que j’ai préférée de loin dans notre trip, bien qu’Athènes fut déjà une belle surprise. Je n’aurais jamais soupçonné que des paysages aussi magnifiques puissent exister à seulement 3h30 de Paris. Avec ses villages étincelants de blancheur, ses criques d’un bleu limpide, l’archipel des Cyclades n’a rien à envier aux îles des Caraïbes.

Nous avons séjourné sur 2 îles des Cyclades, d’abord Mykonos, puis Santorin. Je suis littéralement tombée amoureuse de l’île de Santorin sur laquelle nous avons passé près d’une semaine. D’origine volcanique, et devenue l’emblème des îles grecques, Santorin est sans doute la plus dépaysante des îles des Cyclades malgré sa popularité auprès des touristes.

Voici mes spots préférés à Santorin :

  • Thira

Une ville fascinante avec des constructions accrochées le long d’une paroi et qui offre un des plus beaux panoramas du monde.

  • Imerovigli

Il s’agit du quartier résidentiel de Santorin, avec de très belles maisons comme on peut le voir sur les cartes postales. L’atmosphère y est beaucoup plus calme qu’à Thira.

FullSizeRender-4 (2)

  • La Red Beach

Cette plage est située près de la ville datant du 6e siècle, Akrotiri. Elle doit son nom aux falaises rouges qui l’entourent. C’est un paysage assez impressionnant bien que la vue soit un peu gâchée par des parasols et des transats.

IMG_7565

 

  • Perissa

C’est la plus longue plage de l’île. Santorin étant une île volcanique, le sable de la plage est noir, on a l’impression de marcher sur du caviar. J’étais aux anges moi déteste le sable fin qui colle aux pieds. Je vous conseille plutôt la partie sud de la plage, beaucoup plus calme.

  • Le phare d’Akrotiri

Il se situe au sud de l’île, juste à quelques kilomètres du village d’Akrotiri. Il domine la falaise et offre une vue spectaculaire sur toute la Caldera. C’est le meilleur spot pour observer le coucher de soleil. D’ailleurs il y a nettement moins de monde qu’à Oia, le lieu le plus célèbre pour les couchers de soleil à Santorin.

IMG_7551

Je vais quand même évoquer rapidement Mykonos que nous avons visité juste avant Santorin. L’ambiance y est complètement différente comparé à Santorin. Mykonos est réputée pour être l’île de la fête. Malheureusement je n’ai pas pu apprécier l’île à sa juste valeur. Le mois d’août est vraisemblablement la mauvaise période pour y mettre les pieds, il y avait beaucoup trop monde. En revanche, les paysages sont magnifiques comme sur la plupart des îles des Cyclades.

FullSizeRender-2 (2)

Je ne pouvais pas terminer ce post sans évoquer l’hospitalité des grecs. J’ai été surprise par l’accueil extrêmement chaleureux que nous avons reçu partout où nous sommes allées. Malgré la grave crise financière que traverse ce pays, les grecs n’ont pas perdu leur joie de vivre et leur sens de la fête. Bon je ne cache pas qu’avoir une grecque avec nous a pas mal aidé quand même.

La Grèce est clairement mon coup de cœur de cet été, j’ai tout adoré dans ce pays, sa gastronomie, sa culture, l’hospitalité des grecs et bien sûr les paysages de carte postale. Quelqu’un m’a dit que quand on met les pieds une fois en Grèce, on y revient forcément. Je crois que j’ai déjà mon programme pour l’été prochain.

Filakia !!!!

FullSizeRender-5