December 2016 archive

The Color Line : le Quai Branly met en lumière une partie sombre de l’histoire des Etats-Unis

Pour la première fois en France, une exposition retrace l’histoire de la ségrégation raciale aux Etats-Unis. Avec The Color Line, le musée du Quai-Branly – Jacques Chirac met en lumière des artistes afro-américains qui au travers leurs oeuvres ont exprimé leur lutte pour l’égalité.

The Color Line désigne la ligne de démarcation symbolique qui a séparé les Etats-Unis en deux couleurs et en deux peuples dès la fin de la guerre Sécession. Sous-titrée, Les artistes africains-américains et la ségrégation raciale, cette exposition retrace la lutte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis à travers l’expression artistique des noirs américains. J’en profite d’ailleurs pour faire un petit rappel historique ici. La ségrégation débute en 1877 (selon les historiens américains) avec les lois dites “Jim Crow” qui sont mises en place à la fin des 12 années de la période de la Reconstruction (période qui suit l’abolition de l’esclavage en 1865). Il se passera près d’un siècle avant que les lois racistes ne soient abolies en 1964 par le président Lyndon B. Johnson qui promulgue alors le Civil Rights.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’exposition The Color Line, qui sera présentée jusqu’au 15 janvier 2017 est riche en oeuvres et de documents originaux mis en scènes de manière didactique. Tout au long d’un parcours chronologique, vous pourrez découvrir des artistes engagés soit individuellement ou au sein de mouvements artistiques comme le Harlem Renaissance dans les années 1920-1930 sous l’influence du jazz et sous la houlette de Aaron Douglas (le père de l’art noir américain).Puis à travers le mouvement du Civil Rights des années 1945-1960 avec les leaders noirs américains Martin Luther King et Malcolm X, ainsi que des groupes activistes comme les Black Panthers.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette rétrospective de 150 ans de lutte afro-américaine contre la ségrégation est aussi présentée à travers l’oeil de Wiliam Edward Burghardt Du Bois, historien, sociologue et militant de la première heure, président du Niagara movement, puis fondateur de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP), dont les couvertures de son magazine officiel “The Crisis”  font l’objet de tout un mur pendant l’exposition. W.E.B du Bois a été l’un des principaux activistes contre la “ligne de partage des couleurs” (The Color Line). Pour moi le moment fort de l’exposition a été le passage sur les lynchages dont ont été victimes les noirs américains dans les états du sud avec en fond sonore, la célèbre chanson de Billie Holiday “Strange fruits” qui a son époque dénonçait ces atrocités.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Si vous avez un peu de temps libre pendant vos vacances de noel, je vous conseille vraiment faire cette exposition très instructive. Le musée du Quai Branly nous livre ici une exposition inédite qui nous donne l’occasion de découvrir de nombreux artistes (peintres, écrivains, chanteurs…) de cette période sombre américaine encore trop peu connue en France.

 

Infos pratiques

The Color Line – Les artistes africains-américains et la ségrégation

Du 04 octobre 2016 au 15 janvier 2017

Musée du Quai Branly Jacques Chirac

37 Quai Branly – 75007 Paris

Tarifs : 10€ (plein tarif) – 7€ (tarif réduit)

Horaires :

mardi, mercredi et dimanche – 11h00-19h00

jeudi, vendredi et samedi – 11h00-21h00