September 2017 archive

Voyage au Mali avec le restaurant Mama Africa !

Pour ceux qui me suivent régulièrement sur le blog, vous avez pu constater que le voyage est une vraie passion pour moi. Quand je suis à Paris, j’adore également découvrir des restaurants qui me font voyager. Et Paris, ville cosmopolite, regorge de pépites en matière de cuisine du monde.  C’est donc en Afrique et plus particulièrement au Mali que je vous embarque cette semaine avec le restaurant Mama Africa.

En termes de restaurants africains, nous sommes plutôt bien lotis à Paris. Vous en trouverez énormément, mais il est pas toujours évident de tomber sur un très bon restaurant africain. Il y a quelques mois je vous parlais déjà du Waly Fay dans le 11e, que je présentais comme un très bon restaurant africain, et même l’un des meilleurs que j’ai eu l’occasion de tester dans la capitale. J’ai découvert Mama Africa pour la première fois il y a de nombreuses années, à l’époque le restaurant était situé avenue Jean Jaurès dans le 19e et j’avais déjà été marqué par la qualité et l’authenticité des plats. Depuis, le restaurant a changé d’adresse, mais reste toujours dans le 19e.

Le restaurant Mama Africa propose une carte assez complète de plats traditionnels de plusieurs pays d’Afrique et plus particulièrement du Mali. Vous y dégusterez les plats classiques comme le mafé au poulet ou au boeuf (plat à base d’une sauce à la pâte d’arachide), le poulet yassa (poulet mariné dans une sauce aux oignons et au citron), des pastels de poisson et au boeuf (sorte de mini chaussons), des plats braisés (poisson, poulet ou agneau), Tiep bou dien (plat à base de riz à la sauce tomate, de poisson et de légumes comme des carottes et du chou). D’ailleurs, je souligne que le mafé de Mama Africa est le meilleur mafé que j’ai mangé de toute ma vie. Tous les plats sont servis avec des accompagnement typiques (bananes plantains frites, riz, etc). Bref de quoi vous régaler. Chez Mama Africa, on mange et on se sent vraiment comme à la maison. Par ailleurs, l’ambiance y est toujours au rendez-vous, certains soirs si vous êtes chanceux, vous pouvez tomber sur des musiciens qui jouent de la musique traditionnelle malienne. De quoi vous transporter directement au Mali. Et côté budget, vous n’allez pas vous ruiner, il faut compter moins de 20 euros en moyenne pour les plats.

Alors que vous soyez en famille, en amoureux ou entre amis, n’hésitez pas à aller tester la cuisine très authentique de ce restaurant où se mélangent la diaspora malienne, des artistes ou juste les fans de la gastronomie africaine. Et il paraît même que c’est le restaurant préféré d’Amadou & Mariam lorsqu’ils sont à Paris.

 

Infos pratiques 

Mama Africa

36 rue Mathis – 75019 Paris

Metro : Crimée

Horaires : 18h-2h

Téléphone : 01 44 72 03 61

Mon été dans les îles grecques !

J’ai découvert la Grèce pour la première fois il y a 2 ans grâce à une amie grecque et depuis, je suis complètement tombée sous le charme de ce pays. L’année dernière, j’ai à nouveau renouvelé l’expérience grecque en me rendant sur l’île de Crête. Un séjour que j’avais adoré, d’ailleurs je vous avais même donné mes bons plans sur la Crête ici. Cet été, je ne me suis donc pas posée de questions, c’est en Grèce que j’ai voulu passer à nouveau mes vacances. Car sachez-le, on est jamais déçu avec ce pays qui, pour moi, réunit toutes les conditions pour passer d’agréables vacances : le soleil, les magnifiques paysages, les belles plages, la bonne bouffe et bien entendu l’extrême gentillesse des grecs.

Mon voyage s’est donc déroulé en 3 étapes, j’ai d’abord posé mes valises à Athènes le temps d’un weekend, puis j’ai pris le bateau direction les Cyclades avec un premier stop sur l’île de Naxos, puis j’ai terminé mes vacances sur l’île de Paros.

Athènes 

Débutons donc le voyage par Athènes. Je ne vais pas trop m’attarder sur cette partie cara j’avais déjà eu l’occasion de vous en parler sur le blog lors de mon tout premier voyage en Grèce l’été 2015. Je vais quand même vous donner ici quelques adresses pour manger que j’ai découvert lors de ce second passage à Athènes. Mais tout d’abord, place à la culture. Vous ne pouvez pas passer à Athènes sans visiter le monument d’Athènes : l’Acropole. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, l’Acropole est un plateau rocheux s’élevant au centre-ville d’Athènes et qui a longtemps servi de citadelle pendant l’occupation ottomane et de sanctuaire religieux pendant l’Antiquité. Autant vous dire, un lieu très historique.

Mes adresses pour manger à Athènes 

  • Dia Tafta : bien que situé dans une rue bien touristique avec de nombreuses terrasses, Dia Tafta propose des plats typiques comme la tigana (poêlé de porc) ou encore les classiques bifteka. Le soir en été, vous pourrez profiter de la musique grecque jouée un live par un groupe.

  • To Stéki tou Ilia : c’est clairement le meilleur resto que j’ai eu l’occasion de faire à Athènes. Un peu à l’écart du brouhaha touristique et jouxtant une curieuse chapelle posée sur un rocher, on vient dans cette sympathique terrasse-jardin pour surtout déguster des côtes d’agneau grillés servis au kilo. Si vous êtes fan de côtelettes, vous ne serez pas déçu car elles sont à tomber !

LES CYCLADES

Après Athènes, direction les îles, la partie la plus intéressante de mon voyage car j’avais hâte de me poser ma serviette sur les plages paradisiaques des Cyclades. Géographiquement, les Cyclades sont un archipel situé dans le sud de la mer Egée, l’archipel comprend environ 250 îles, îlots et rochers, mais seules 24 d’entre elles sont habitées.

L’île de Naxos 

Située entre Amorgos, Mykonos, et Paros, Naxos est la plus grande et la plus fertile île des Cyclades. Ses vallées plantées d’oliviers, de vignobles, de citronniers ou d’orangers en font une île pleine de ressources. Naxos est une île riche au passé mythologique et historique. Selon la mythologie grecque, Zeus (le dieu des dieux) y aurait passé son enfance et Dionysos, le dieu du vin, y serait né.

Ce qu’il faut visiter sur l’île de Naxos

Même si j’ai passé 80% de mon temps allongée sur un transat sur la plage, j’ai quand même un peu exploré l’île. Voici donc les quelques sites sympas à visiter à Naxos :

  • Le temple d’Apollon-Palatia : il est situé sur un îlot relié à la terre et visible quand on arrive en bateau sur l’île. Datant du VIe s av. J-C, le portail (Portara) qui s’y dresse est le seul élément du temple inachevé d’Apollon à avoir survécu aux pillages des vénitiens. De là, vous aurez une superbe vue panoramique sur la ville.

  • Le Kastro : construit par les Vénitiens en 1207, il ne reste plus que des ruines aujourd’hui du palais.
  • Halki : l’arrière pays de Naxos vaut vraiment le détour et offre aux visiteurs une grande variété de paysages. Les villages sont restés authentiques et préservés du tourisme de masse. Quant à Halki, il s’agit de l’ancien centre économique où ne vivent que 410 habitants. Halki et ses hameaux se dispersent dans la vallée de Traghéa, joliment recouverte d’oliviers et d’arbres fruitiers. Halki est surtout connu pour ses nombreuses églises byzantines très anciennes comme celle d’Agios Georgios Diassoritis.

Mes adresses pour manger à Naxos

  • I Pigi : une taverne familiale dans le petit village d’Ano Potamia. Leurs côtelettes d’agneau sont juste succulentes. Bien juteuses, tendre avec du goût et uniquement assaisonnées avec du citron et des herbes aromatiques. Le tout accompagné de frites maison bien entendu.

  • Flamingo : situé dans une cour à l’abri de la foule c’est le lieu idéal pour un dîner si vous cherchez une ambiance grecque. Le restaurant sert des spécialités typiques comme le steak de viande haché fourré au fromage, tomates séchées et poivrons. En plus l’ambiance est au rendez-vous avec un groupe de musique qui joue de la musique traditionnelle grecque, accompagné de danseurs.
  • Irini’s : c’était clairement mon restaurant préféré à Naxos. On apprécie sa terrasse, ses mézédès et ses plats traditionnels très gouteux et très copieux à base de produits locaux (pommes de terre farcies au fromage, calamar farci…). Le service est toujours souriant et les serveurs sont de bons conseils sur les meilleurs spécialités à goûter. C’est certainement la meilleure adresse sur le port de Naxos.

 

L’île de Paros

Paros est la 3e île des Cyclades en superficie, elle se situe approximativement au centre de l’archipel, juste à l’ouest de Naxos. L’île est dominée par des collines parfois plantées de vignobles, d’oliveraies qui s’alternent avec de jolis villages aux ruelles fleuries et tortueuses. Pour les amoureux de la baignade, vous profiterez des plages au sable dorées et de nombreuses criques aux eaux cristallines. Sur l’île, on retrouve deux centres principaux : Parikia, le chef-lieu à l’ouest et Naoussa, ancien port de pêche devenu une station un peu chic au centre d’une large baie. C’est à Naoussa que j’ai choisi de me poser pour cette petite semaine à Paros. Et mes bons plans restos que je vais donner se situent essentiellement dans ce coin là. Situé au nord de l’île et à environ 10km de Parikia, Naoussa est un vieux port de pêche devenu une sorte de Saint-Tropez grec. Vous pouvez y voir des bateaux de pêche toujours à quai et observer les pêcheurs qui écaillent leur poisson tous les matins.

Ce qu’il faut visiter sur Paros et les environs 

  • Lefkès : longtemps capitale de l’île, Lefkès est le village le plus authentique et le plus beau de Paros. Il est entouré de collines découpées en terrasse. On trouve dans les rues de Lefkès de nombreuses placettes et des balcons fleuris. Attention les scooters sont interdits dans les rues du village.

  • Marpissa : dans ce charmant village, tout est blanc et bleu (balcons, portes, fenêtres, etc.) comme dans la plupart des villages des Cyclades.
  • Antiparos : si vous voulez fuir un peu le monde sur Paros, surtout en haute saison, empruntez le bac pour rejoindre la petite île d’Antiparos situé à l’ouest de Paros. Dès que vous arrivez sur place. La traversée dure à peine quelques minutes et vous avez des départs de bateaux toutes les 30 minutes. Quand vous arrivez sur place, éloignez-vous pour aller découvrir les nombreuses criques aux eaux claires de l’île.
  • Les plages : j’ai été très flemmarde sur ce coup là et j’ai essentiellement fait les plages dans les environs de Naoussa. Si vous êtes dans le coin, je vous conseille la plage de Santa Maria. Attention pas la première, qui n’est pas très jolie et envahie de monde, mais plutôt la seconde, plus petite et plus jolie. Je vous invite également à aller vous baigner sur la plage d’Ambélas, un ancien petit port de pêche tranquille prisée surtout par les grecs. Le sable est fin et les eaux y sont transparentes. D’ailleurs profitez d’être dans le coin pour faire une jolie promenade le long de la côte jusqu’à Filitzi, vous y découvrirez de nombreuses criques. Un vrai paradis.

Mes adresses pour manger à Paros 

  • Christiana : une taverne tenue par des partons pêcheurs où vous aurez l’occasion de manger du bon poisson frais et moins cher qu’à Naoussa.
  • Katsounas : Je vous ai parlé du meilleur restaurant à Naxos et celui-ci est clairement le meilleur de Paros. Situé à 15 minutes en scooter de Naoussa, cette taverne familiale sert des plats traditionnels avec des produits issus de leur propre ferme et de la pêche du jour. Les plats sont copieux et peu chers. De plus l’adresse est fréquentée par de nombreux grecs, ce qui est un gage de qualité.

  • Glafkos : situé face à la mer, ce restaurant pas mal  de spécialités à base de fruits de mer comme des pâtes ou du risotto. Leur poisson, bien qu’un peu cher, est excellent.

  • Le Sud : Si vous le mal du pays et que vous en avez marre de la nourriture grecque, ce restaurant propose des spécialités préparées par un chef français. C’est le lieu idéale si vous êtes à la recherche un endroit calme car la terrasse se situe dans une cour intérieure, à l’abri de la foule.

En tout cas j’espère qu’avec tout cela je vous ai donné envie de visiter un jour la Grèce si vous ne connaissez pas. En tout cas, personnellement, bien que ce soit le 3e été de suite que j’y passe mes vacances, je ne me lasse toujours pas de ce pays. Et je serai capable d’y passer mes étés les 10 prochaines années car c’est le paradis sur terre. Comme le dirait ma copine grecque et qui se reconnaitra si elle lit ce post : “Like Greece, nowhere!”