November 2017 archive

Une plongée dans les nuits de Bamako avec Malick Sidibe

Les grands maîtres de la photographie malienne ont décidément le vent en poupe en ce moment. Après une très belle rétrospective sur les œuvres de Seydou Keita par le Grand Palais en 2016 (je vous en parlais même ici), c’est au tour de la Fondation Cartier de rendre hommage à l’autre icône de la photographie malienne, Malick Sidibe avec une très belle expo.

Depuis le 20 octobre dernier et ce jusqu’au 25 février 2018, la Fondation Cartier rend un vibrant hommage à cet immense photographe décédé en 2016 à travers une exposition nommée Mali Twist. Malick Sidibe c’était le “reporter” des nuits de la jeunesse de Bamako dans les années 60-70. Le photographe qui était à peine plus vieux que ses modèles à l’époque écumaient les soirées pour capter les moments d’une jeunesse heureuse dans un pays tout juste indépendant. 22 ans après sa première exposition hors du Mali, cette rétrospective montre la diversité du travail de Malick Sidibe, à la fois reporter et portraitiste depuis l’ouverture de son studio à Bamako en 1962. Mali Twist révèle le regard attentif et le talent de Malick Sidibe, il a fait de la photographie un art de l’échange lors des soirées au rythme du twist et du rock’n roll dans le Bamako des années yéyé ou dans l’intimité de son studio de Bagadadji. Ces photos témoignent également d’une quête identitaire de la jeunesse bamakoise peu de temps après l’indépendance.

Au total cette exposition présente 250 photographies en noir et blanc dont une trentaine de portraits inédits jamais présentés au public et des tirages d’époque que le photographe a réalisé lui même entre 1960 et 1980. La rétrospective est divisée en 2 parties : tout d’abord les soirées bamakoises montrant des couples en train de danser sur du rock ou du twist des années 60, puis une seconde partie dédiée aux portraits.

Si vous en avez l’occasion, je vous invite à aller faire cette très belle expo qui nous permet de voyager dans le temps et qui nous montre une jeunesse insouciante et qui savait faire la fête. Une exposition réellement rafraichissante loin des clichés que l’on peut avoir de l’Afrique. Personnellement j’ai eu un véritable coup de coeur sur cette photo qui représente un couple d’amoureux qui danse et intitulé Nuit de Noël, je l’ai même acheté en poster pour décorer mon appart.

 

Infos pratiques 

Malick Sidibe, Mali Twist

Fondation Cartier

Du 20 octobre au 25 février 2018

Du mardi au dimanche de 11h au 20h, nocturnes les mardis jusqu’à 22h

261 boulevard Raspail, 75014 Paris

Tarifs : 10,50€ (tarif plein), 7,50€ (tarif réduit)

 

Le Food Market met la gastronomie africaine à l’honneur

Visiblement la cuisine africaine a le vent en poupe en ce moment. Après l’ouverture de l’épicerie fine et cantine BMK Paris-Bamako (je vous en parlerai très prochainement sur le blog), le célèbre marché le Food Market va consacrer sa nouvelle édition à l’Afrique. Ce marché qui fait la joie des amateurs de street food depuis 2 ans maintenant a pour habitude de mettre en avant les cuisines du monde et de surprendre à chacune de ses éditions. C’est donc avec impatience que j’attendais une édition 100% Afrique.

Pour cette édition spécial Afrique qui aura lieu ce jeudi 9 novembre, l’équipe du Food Market s’est entourée du chef camerounais Christian Abégan, ambassadeur de la cuisine africaine en France, il parraine l’événement. Mais aussi de Clarence Kopogo, fondatrice de Table Nali, un restaurant ambulant qui a pour objectif de moderniser les plats traditionnels panafricains. C’est Maison Château Rouge, le label qui rend hommage au célèbre quartier africain du 18e arrondissement, qui s’occupera de scénographie. Cette édition s’est donc préparée à 4 mains et les équipes ont sélectionné les restaurants les plus réputés.

Le Food Market spécial Afrique, proposera un voyage autour des spécialités culinaires  souvent méconnues du monde de la gastronomie. Les spécialités culinaires aussi bien d’Afrique du Nord, Subsaharienne, des côtes de l’Ouest que d’Afrique du Sud y seront représentées. L’objectif étant de valoriser la richesse des cultures culinaires de ce continents au delà du traditionnel trio mafé-yassa-thiéboudienne. Au programme donc de cette nouvelle édition, des adresses réputées : le Waly Fay (un de mes restaurants africains préférés à Paris, je vous en ai déjà parlé sur le blog), le roi du barbecue sud-africain Kobus Botha ou la cantine populaire du foyer d’hébergement Babelville. Ce sont pas moins d’une quinzaine de restaurants qui viendront cuisiner pour vous sur le marché. Vous aurez donc l’opportunité de déguster entre autres du poulet et du poisson braisé, du couscous, des tajines, des bricks à l’oeuf, du n’dolé (ragout de feuilles amères et de cacahuètes pilées, plat du Cameroun), du saka saka (plat congolais à base de feuilles de manioc et de poisson fumé), des bananes plantais grillées, le tout accompagné de jus de baobab ou de bissap.

Alors en cette semaine qui s’annonce hivernale, venez vous réchauffer avec le meilleur de la gastronomie africaine. Vous me croiserez sûrement sur place en train de déguster un bon saka saka, mon plat congolais préféré.

 

Infos pratiques 

Food Market – Edition spéciale Afrique

Jeudi 9 novembre de 18h à 22h30

Entrée libre

Tous les plats à moins de 10€

Métros Ménilmontant et Couronnes

Plus d’infos