Cette semaine, Paris passe à l’heure de la street food

Vous l’avez surement constaté, la street food a le vent en poupe en ce moment. Cette tendance qui a envahi les rues de Paris depuis quelques mois est déjà très implantée dans les grandes métropoles comme Londres, Berlin ou encore New York. Cette semaine deux événements mettront à l’honneur la street food à Paris, d’abord la 2ème édition du Food Market qui a débuté ce jeudi soir, puis le Carreau du Temple nous proposera ce week-end son événement phare, Street Food Temple #2.

Le Food Market, le 1er marché à diner de Paris

Le Food Market c’est quoi ? C’est d’abord un marché de plats cuisinés frais, à manger sur des grandes tables sur place ou à emporter. Virginie Godart, la fondatrice, a eu l’idée d’importer ce concept à Paris, suite à son expérience de ce type de manifestations populaires à Berlin. Après une première édition plutôt réussie, puisqu’elle a réuni plus de 6 000 parisiens au mois de juillet dernier, le Food Market revient ce jeudi soir sur le Boulevard de Belleville de 18h à 22h30. Une quinzaine de stands de street food proposeront des plats de différents pays (France, Mexique, Vietnam…), le tout pour pas plus de 10 euros par portion. Vous pourrez y déguster par exemple, les quesadillas de Chilango ou encore le poulet frit et les brochettes de riz à la coréenne de Hero.

Attention, même s’il s’agit d’un événement totalement dédié à la street food, ne vous attendez pas à voir des food trucks partout, mais seulement des stands qui ressemblent à des étales comme sur un marché de fruits et légumes.

Crédit photo : Food Market

Crédit photo : Food Market

 

Le festival de street food, Street Food Temple #2

Une fois que vous vous serez bien gavé ce jeudi soir, j’espère que vous aurez encore envie de street food ce week-end. En effet, dès le vendredi soir, un autre événement consacré la street food prendra le relais. Comme pour le Food Market, il s’agit là de la seconde édition. Organisé avec le soutien du Ministère de l’Économie et de la Mairie de Paris, le Street Food Temple #2 qui se tiendra du 25 au 27 septembre, est l’événement officiel de la street food à Paris. Les fans de cuisine pourront donc s’en donner à cœur joie au Carreau duTemple et profiter d’un festival qui mêlera à la fois grands chefs et cuisiniers de food trucks.

Cette année c’est la cuisine sud-coréenne qui est mise à l’honneur avec un jujeom (bar proposant des spécialités coréennes). Le festival a fait également appel au Chef Pierre Sang Boyer (ancien candidat de Top Chef) qui tient deux restaurants d’inspiration coréenne à Paris. Outre les 25 food trucks et les 15 marchands ambulants, des commerçants du 3ème arrondissement feront aussi de la vente à emporter. Ils vous feront alors partager leur vision de la street food basée sur leur carte habituelle ou leur plat signature.

Si vous traînez du côté de Paris ce week-end, notez bien ces événements dans votre agenda. Pour ce soir le temps est un peu maussade, mais on annonce une météo ensoleillée ce weekend. Une belle occasion de découvrir le meilleur de la street food parisienne.

 

Infos pratiques

Le Food Market

Boulevard de Belleville

Jeudi 24 septembre de 18h à 22h30

Le Street Food Temple

Du 25 au 27 septembre

Carreau du Temple, 4 rue Eugène Spuller, 75003 Paris

Horaires : 18h-23h vendredi, 11h-23h samedi, 11h-21h dimanche

Entrée gratuite

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Le BIEH, le bistrot qui vous fait voyager à New-York

Comme vous le savez déjà, cette année j’ai eu l’immense chance de faire de beaux voyages. Et bien entendu l’un de mes voyages marquants a été New-York. Non pas seulement parce que je partais sur les traces de la reine des fashionistas, Carrie Bradshaw, mais surtout aussi pour découvrir le pays d’un de mes plats préférés, le burger/frites !!! Oui je sais que je parle souvent de burgers par ici, mais je n’y peux rien, c’est mon gros péché mignon.

Alors quand j’ai entendu parler de cette nouvelle adresse qui fait la belle part aux spécialités américaines, je n’ai donc pas pu m’empêcher de vouloir le tester. Le BIEH (Best I Ever Had) est un bistrot new-yorkais qui a ouvert ses portes au mois de juin dernier au sein du Palais Brogniart, l’ancienne bourse de Paris. Ce concept de bistrot new-yorkais est né dans la tête de Baptiste Florentin en 2008, il était alors étudiant à l’institut Paul Bocuse à Lyon. En véritable fan de New-York, il voulu redonner ses lettres de noblesse au burger grâce de bons produits cuisinés par de grands cuisiniers.

FullSizeRender-1

Sur la carte, on peut trouver des burgers bien sûr, mais aussi des plats et sandwichs traditionnels américains, revisités à la française avec des produits frais. Les viandes sont d’origines française, les frites sont fraîches et faites maison et les pâtisseries réalisées au jour le jour.

Personnellement j’ai craqué pour “The Redwood Burger” avec son boeuf fondant, sa poitrine fumée, sa salade et ses tomates fraîches. Le tout accompagné de frites croustillantes pour 13 euros. Je me suis régalée et je n’ai franchement pas été déçu par la qualité du burger. Le BIEH propose aussi des classiques américains comme le bagel à 9 euros, le club B.L.T (bacon, laitue, tomate) à 8 euros, le hot-dog à 6 euros ou encore le meat ball sandwich composé de boulettes de boeuf, de cheddar fondu et de salade pour 7,50 euros. Et si vous êtes plutôt du genre “plats” et non “sandwichs”, pas de panique, vous y trouverez aussi des plats traditionnels américains comme les ribs au barbecue, le fish&chips ou le BIEH cajun chicken. Tous les plats sauf le Angus T-Bone sont à moins de 20 euros. Autant vous dire que le rapport qualité/prix/quantité est au rendez-vous.

FullSizeRender

Alors si vous souhaitez faire un tour à New-York sans vous ruiner, n’hésitez pas à tester le bistrot BIEH qui vous promet le meilleur que vous ayez jamais eu dans votre assiette.

Infos pratiques

BIEH, Best I Ever Had

33 place de la Bourse, 75002 Paris

Horaires : 9h-23h du lundi au samedi

Tarifs : plats entre 6 euros et 22 euros, desserts entre 3,5 euros et 8,5 euros

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Mon coup de cœur de l’été…

Après quelques semaines de repos, Les Rivelades sont enfin de retour ! Cette fois-ci je ne vais pas vous parler du dernier resto que j’ai testé, ou du prochain bon plan shopping, mais bien de mon coup de cœur de cet été, la Grèce. La Grèce figurait dans mon top 10 des pays à faire absolument. J’ai toujours rêvé de découvrir ce pays, fascinée par son histoire et ses magnifiques paysages. Cet été j’ai donc eu l’occasion de réaliser mon rêve de petite fille et de m’immerger dans la culture grecque pendant 3 semaines. Et croyez-moi, le voyage en valait le détour ! Je vais donc vous parler de mes coups de cœur de mon incroyable voyage.

FullSizeRender-1

Athènes, la ville historique

Je ne pouvais pas aller en Grèce sans faire un petit passage par Athènes. Cette cité historique qui bénéficiait de la protection de la déesse de la mythologie grecque, Athéna, est pour moi un passage incontournable pour d’un voyage en Grèce. Bien que la ville n’offre pas de paysages aussi sublimes que dans les Cyclades, on peut y admirer ses sites antiques comme l’Acropole, le Parthénon ou encore l’Agora.

FullSizeRender (2)

Pour ceux qui ne seraient que moyennement intéressés par les ruines, Athènes possède aussi des plages qui pour ma part restent assez jolies surtout quand il s’agit de fuir la chaleur étouffante de la ville en plein mois d’août car les températures grimpent facilement jusqu’à 40 degrés. Pour vous rafraichir, vous pouvez aller à Glyfada, où malgré un peu de monde en haute saison, l’eau reste d’un bleu limpide. Il faudra tout de même compter 5 euros pour y accéder mais vous bénéficierez d’un transat et profiterez ainsi de l’authentique boisson grecque de l’été, le frappé glyko mè gala (café frappé sucré avec du lait). Je vous assure que n’étant moi-même pas fan de café, j’en suis devenue accroc !

Pour les accrocs au shopping, Athènes est pleine de tentation, si vous vous baladez près de la place Monastiraki au centre, vous tomberez sur le Flea Market d’Athènes. Vous y trouverez de nombreuses boutiques de souvenirs, de sandales en cuirs qui semblent être une spécialité grecque et un marché aux puces. Je n’ai pas résisté à l’envie de craquer pour une paire de sandales 100% cuir pour seulement 25 euros. Cela m’aurait coûté le double en France.

FullSizeRender-4

Les Cyclades, la perle de la Grèce

Je ne vous cache pas que notre petite virée dans les Cyclades est ce que j’ai préférée de loin dans notre trip, bien qu’Athènes fut déjà une belle surprise. Je n’aurais jamais soupçonné que des paysages aussi magnifiques puissent exister à seulement 3h30 de Paris. Avec ses villages étincelants de blancheur, ses criques d’un bleu limpide, l’archipel des Cyclades n’a rien à envier aux îles des Caraïbes.

Nous avons séjourné sur 2 îles des Cyclades, d’abord Mykonos, puis Santorin. Je suis littéralement tombée amoureuse de l’île de Santorin sur laquelle nous avons passé près d’une semaine. D’origine volcanique, et devenue l’emblème des îles grecques, Santorin est sans doute la plus dépaysante des îles des Cyclades malgré sa popularité auprès des touristes.

Voici mes spots préférés à Santorin :

  • Thira

Une ville fascinante avec des constructions accrochées le long d’une paroi et qui offre un des plus beaux panoramas du monde.

  • Imerovigli

Il s’agit du quartier résidentiel de Santorin, avec de très belles maisons comme on peut le voir sur les cartes postales. L’atmosphère y est beaucoup plus calme qu’à Thira.

FullSizeRender-4 (2)

  • La Red Beach

Cette plage est située près de la ville datant du 6e siècle, Akrotiri. Elle doit son nom aux falaises rouges qui l’entourent. C’est un paysage assez impressionnant bien que la vue soit un peu gâchée par des parasols et des transats.

IMG_7565

 

  • Perissa

C’est la plus longue plage de l’île. Santorin étant une île volcanique, le sable de la plage est noir, on a l’impression de marcher sur du caviar. J’étais aux anges moi déteste le sable fin qui colle aux pieds. Je vous conseille plutôt la partie sud de la plage, beaucoup plus calme.

  • Le phare d’Akrotiri

Il se situe au sud de l’île, juste à quelques kilomètres du village d’Akrotiri. Il domine la falaise et offre une vue spectaculaire sur toute la Caldera. C’est le meilleur spot pour observer le coucher de soleil. D’ailleurs il y a nettement moins de monde qu’à Oia, le lieu le plus célèbre pour les couchers de soleil à Santorin.

IMG_7551

Je vais quand même évoquer rapidement Mykonos que nous avons visité juste avant Santorin. L’ambiance y est complètement différente comparé à Santorin. Mykonos est réputée pour être l’île de la fête. Malheureusement je n’ai pas pu apprécier l’île à sa juste valeur. Le mois d’août est vraisemblablement la mauvaise période pour y mettre les pieds, il y avait beaucoup trop monde. En revanche, les paysages sont magnifiques comme sur la plupart des îles des Cyclades.

FullSizeRender-2 (2)

Je ne pouvais pas terminer ce post sans évoquer l’hospitalité des grecs. J’ai été surprise par l’accueil extrêmement chaleureux que nous avons reçu partout où nous sommes allées. Malgré la grave crise financière que traverse ce pays, les grecs n’ont pas perdu leur joie de vivre et leur sens de la fête. Bon je ne cache pas qu’avoir une grecque avec nous a pas mal aidé quand même.

La Grèce est clairement mon coup de cœur de cet été, j’ai tout adoré dans ce pays, sa gastronomie, sa culture, l’hospitalité des grecs et bien sûr les paysages de carte postale. Quelqu’un m’a dit que quand on met les pieds une fois en Grèce, on y revient forcément. Je crois que j’ai déjà mon programme pour l’été prochain.

Filakia !!!!

FullSizeRender-5

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter

L’Institut du Monde Arabe rend hommage à 40 ans de culture Hip-Hop

Le week-end dernier j’ai profité de la canicule pour faire une activité au frais. J’ai donc saisi l’occasion d’aller faire l’exposition Hip-Hop du Bronx aux rues arabes à l’Institut du Monde Arabe et qui était présentée pour une semaine encore.

Malgré ses 40 ans, le Hip-Hop longtemps considéré comme une culture underground s’expose encore très peu dans les instituts culturels ou autres musées. Pour cette raison en particulier, je ne voulais pas rater cette rétrospective. Et pour le coup je n’ai pas été déçu.

FullSizeRender

Du 28  avril au 28 juillet, l’Institut du Monde Arabe présidé par Jack Lang est revenu sur 40 ans d’histoire de ce phénomène avec l’aide du rappeur Akhenaton qui a dirigé le projet. Sur plus de 1000 m2, on découvre le phénomène Hip-Hop sous toutes ses formes en passant par la musique, le graffiti mais aussi la peinture, la mode ou encore la photographie. Cette exposition met en avant le Hip-Hop contestataire représentant la liberté d’expression et ce dès ces débuts dans les années 70 avec celui qui est considéré comme le pionnier du Hip-Hop, le DJ américain Afrika Bambaataa, fondateur de la Zulu Nation. Et cela a continué des années plus tard jusqu’aux événements du printemps arabes car la musique Hip-Hop a également servi dans les mouvements contestataires qui ont eu lieu dans certains pays arabes, le groupe palestinien DAM est d’ailleurs mis en avant plusieurs fois sur le parcours de l’exposition.

FullSizeRender 2

Ces 100 oeuvres sont distillées dans un parcours animé par une bande-son des meilleurs morceaux Hip-Hop français et américains qui vous donnent sans cesse envie de bouger. L’exposition s’inscrit véritablement dans une vraie tendance car ces artistes longtemps décriés, sont aujourd’hui présents dans toutes les expositions consacrées au street art et au Hip-Hop et ils sont désormais reconnus comme de vrais artistes. D’ailleurs on a pu le voir notamment lors de l’exposition consacrée au graffiti, Le Pressionnisme, à découvrir actuellement à la Pinacothèque et dont je vous ai parlé sur le blog il y a quelques semaines.

FullSizeRender 4

Alors si vous avez un peu de temps ce weekend et d’autant plus que la météo vous le permettra, allez voir cette exposition interactive qui vous fera découvrir les différentes facettes du Hip-Hop. Pour moi elle restera comme l’une des meilleures expositions de l’année.

FullSizeRender 5

Infos pratiques 

Hip-Hop du Bronx aux rues arabes 

Institut du Monde Arabe 

1 rue des Fossés-Saint-Bernard – 75005 Paris

Horaires : 10h-18h du mardi au vendredi, 10h-19h le week-end

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Du 22 juillet au 23 août, prenez l’air au cinéma de la Villette !

Cette semaine je vais vous proposer un bon plan gratuit à faire sur Paris, il s’agit du cinéma en plein air de la Villette. Le traditionnel cinéma en plein air reprend ses quartiers d’été du 23 juillet au 23 août sur la grande pelouse de la Villette pour sa 25ème édition. Un mois durant lequel vous aurez droit à des projections gratuites sur le thème cette année du, « home cinema » et du « bien chez soi ». Au programme donc, une sélection de films autour d’une ambiance de huis clos avec la maison hantée, la maison close et la maison magique.

Assis dans l’herbe ou sur un transat que vous aurez la possibilité de louer 7 euros, venez découvrir une sélection de films en VO sous-titrés en français tout en profitant de belles soirées d’été. D’ailleurs à ce propos, pour l’avoir expérimenté les années précédentes, je vous conseille d’arriver assez tôt et de commencer par un pique-nique en attendant le film, ainsi vous pourrez bénéficier d’une bonne place car la pelouse se remplit assez vite.

Niveau programmation, il y en aura pour tous les goûts avec une proposition éclectique. Vous aurez droit à du thriller, de l’horreur, de l’animation ou encore du cinéma d’auteur.

Voici le programme complet :

Mercredi 22 juillet

  • The Ghost Writer, Roman Polanski

Jeudi 23 juillet

  • Le Château dans le ciel, Hayao Miyasaki

Vendredi 24 juillet

  • Ressources Humaines, Laurent Cantet

Samedi 25 juillet

  • Devdas, Leela Bhansali Sanjai

Dimanche 26 juillet

  • Rebecca, Alfred Hitchcock

Mercredi 29 juillet

  • Loin du Paradis, Todd Haynes

Jeudi 30 juillet

  • L’Apollonide : Souvenirs de la maison close, Bertrand Bonello

Vendredi 31 juillet

  • Caché, Mickael Haneke

Samedi 1er août

  • Take Shelter, Jeff Nichols

Dimanche 2 août

  • La Garçonnière, Billy Wilder

Mercredi 5 août

  • Woody et les robots, Woody Allen

Jeudi 6 août

  • Last Days, Gus Van Sant

Vendredi 7 août

  • Le Mépris, Jean-Luc Godard

Samedi 8 août

  • Beetlejuice, Tim Burton

Dimanche 9 août

  • Hantise, Georges Cukor

Mercredi 12 août

  • Inside Llewyn Davis, Joel et Ethan Cohen

Jeudi 13 août

  • Louise Wimmer, Cyril Mennegun

Vendredi 14 août

  • Des hommes et des dieux, Xavier Beauvois

Samedi 15 août

  • Shutter Island, Martin Scorsese

Dimanche 16 août

  • L’Aventure de Madame Muir, Joseph L. Mankiewicz

Mercredi 19 août

  • La Cité interdite, Zhang Yimou

Jeudi 20 août

  • Kérity, la maison des contes, Dominique Monféry

Vendredi 21 août

  • Mon oncle, Jacques Tati

Samedi 22 août

  • Shining, Stanley Kubrick

Dimanche 23 août

  • Moulin Rouge, Baz Luhrmann
Crédit photo Lavillette.com

Crédit photo Lavillette.com

Informations pratiques :

Cinéma en plein air à la Villette 2015
Du 22 juillet au 23 août 2015
Du mercredi au dimanche à la tombée de la nuit (autour de 22h)
En accès libre
Location de transat
Plein tarif 7 €
Gratuit avec la Carte Villette
Forfait 5 transats 20 €

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Fnac Live, une édition 2015 à faire pâlir les plus grands festivals !

Du mercredi 15 au samedi 18 juillet 2015, le festival de musique parisien et gratuit Fnac Live, revient pour une nouvelle édition sur le parvis de l’Hôtel de Ville. L’occasion de vibrer aux sons de nombreux artistes qui rythmeront cette nouvelle édition.

Pour ceux qui ne connaissent pas le Fnac Live Festival, c’est le festival de musique incontournable à Paris et qui attire chaque année d’importants artistes. Lancé il y a seulement 4 ans par la Fnac, pour remplacer le Festival Fnac Indétendances qui durait alors 4 semaines, le Fnac Live festival inaugure Paris Plages. Cette formule plus courte, 4 soirées au lieu de 4 semaines, a déjà conquis aussi bien le public que les artistes qui sont de plus en plus nombreux à s’y produire.

Le principe de ce festival est simple : la Fnac propose au public ses coups de cœur et ses découvertes de l’année, accompagnés de quelques têtes d’affiche. Depuis 4 ans, le succès de ce festival ne cesse d’accroître. Pour sa 1ère édition sous le label Fnac Live, l’événement avait accueilli 60 000 personnes sur le parvis de l’hôtel de ville de Paris. J’avais d’ailleurs à cette occasion, découvert la talentueuse chanteuse belge, Selah Sue. L’année dernière, le festival a rassemblé près de 100 000 personnes venus écouter des artistes divers et variés comme Julien Doré, Arthur H ou encore Casseurs Flowters.

Pour l’édition 2015 qui débutera le mercredi au lieu du jeudi habituellement et qui se terminera le samedi soir au lieu du dimanche, les organisateurs proposent une programmation d’artistes qui cartonnent en ce moment. Vous aurez notamment l’occasion de vous dandiner sur les sons de l’énergique Izia, du juré de The Voice Mika, du DJ français The Avener, de la révélation de l’année Christine & The Queens, du duo féminin Brigitte ou encore de découvrir les deux sœurs franco-cubaines d’Ibeyi. Sans oublier bien sûr, la belge Selah Sue qui devient décidément une habituée de ce festival. Alors ne loupez pas ce rendez-vous musical incontournable de l’été, d’autant plus que c’est gratuit. D’ailleurs on se croisera peut-être sur place, j’ai prévu d’y passer quelques soirées.

Crédit photo Fnac Live

Crédit photo Fnac Live

Le programme complet !

Infos pratiques :
Fnac live 2015
Du mercredi 15 au samedi 18 juillet 2015
Horaire : à partir de 17h30
Scène du Parvis de l’Hôtel de Ville & salle du salon
Entrée libre 

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Ben & Mam’s, le paradis des chicken lovers !

Il y a quelques jours j’ai fait la découverte du restaurant/fast food Ben & Mam’s et de son fameux poulet grillé. J’avais beaucoup entendu parler de cette adresse et le poulet étant pour moi comme une 2e religion, autant vous dire que j’avais beaucoup d’attente sur cette adresse.

Ben & Mam’s c’est Benjamin et maman, ils ont voulu redonner ses lettres de noblesse au poulet, à l’heure où le burger est roi. Dès la sortie du métro vous êtes happé par la bonne odeur du poulet grillé qui vous met déjà l’eau à la bouche. Ben & Mam’s est le « spot à poulet » comme l’on en trouve plus communément au Portugal ou en Amérique du sud. Le propriétaire du lieu, Benjamin, a monté ce restaurant/fast food en souvenir de son enfance dans le 94 où il était entouré de Churrasqueira, ces restaurants portugais spécialisés dans la viande grillée au barbecue. Chez Ben & Mam’s, la dégustation se fait à la bonne franquette, c’est-à-dire sans chichi : on décortique le poulet avec ses doigts comme lors d’un déjeuner dominical en famille.

Parlons donc de la véritable star de chez Ben & Mam’s, à savoir, le poulet grillé. Et ici je ne fais pas référence au poulet gras et sans saveur comme celui du KFC. Le poulet ici est tendre, mariné pendant des heures et épicé avant d’être grillé. Bien évidemment j’ai opté pour le demi-poulet sans hésiter même si à la fin de mon repas j’en aurai bien mangé un deuxième tellement c’était bon. Pour les accompagnements, vous avez amplement le choix avec des frites classiques ou à base de patates douces, des légumes, de la salade ou encore du riz épicé aux légumes (ce que j’ai choisi). Le tout agrémenté de sauces faites maison : piment rouge, basilic et BBQ spicy. Quant au rapport qualité il est imbattable, par exemple il faut compter seulement 12 euros pour un demi-poulet grillé avec un accompagnement.

Et puis je n’oublie pas l’accueil extrêmement chaleureux du maître des lieux, Benjamin qui nous a accueillis comme à la maison.

Si vous n’avez pas le courage de vous déplacer jusqu’à dans le 11e, vous pouvez vous faire livrer chez vous grâce à Take Eat Easy pour 3 euros.

Alors si une envie de poulet-frites vous prend, n’hésitez pas à aller faire un tour chez Ben & Mam’s qui propose pour moi l’un des meilleurs poulets grillé de Paris.

Ben & Mam's

Ben & Mam’s

98, boulevard Beaumarchais – 11e

Du mardi au dimanche

11h30-15h30 et 18h30-22h

Sur place ou à emporter

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Le Salon du Vintage revient ce week-end pour son édition « Vintage Summer » !

Le célèbre Salon du Vintage revient ce week-end à l’Espace des Blancs Manteaux dans le Marais pour une session spéciale « été » les 12, 13 et 14. Trois jours, pendant lesquels les inconditionnels du vintage pourront s’abandonner à l’art de chiner.

Pour sa dix-huitième édition, le Salon du Vintage voit les choses en grand et se renouvelle en lançant une édition estivale. Plus de 70 exposants sur 1000m2 vous proposeront de belles pièces vintage et branchées pour cet été : sacs Chanel vintage, robes Yves Saint Laurent des années 70, des blazers Alaia… Vous y trouverez aussi des accessoires (sacs et chaussures), des vinyles de David Bowie, Pink Floyd etc, des objets déco, des affiches collector et même des vélos rétros. Cette année, le salon fait même la place à quelques créateurs de bijoux fantaisie.

Si vous avez un budget limité, pas de panique, le luxe côtoiera aussi des pièces plus abordables financièrement. Et en plus l’entrée au salon est gratuite. De quoi vous faire plaisir avec des pièces originales et uniques. Vous pourrez shopper en musique avec des Djs qui se succéderont aux platines. Et si vous avez un petit creux, et oui parce que le shopping ça épuise, vous pourrez déguster les meilleurs hot-dogs du Marais qui seront proposés sur l’un des stands.

N’hésitez donc pas à venir faire un tour sur le salon et puis qui sait, vous tomberez peut-être sur une pépite !

Crédit photo : Salon du Vintage

Crédit photo : Salon du Vintage

Infos pratiques

Vintage Summer

Vendredi de 15h à 19h, samedi et dimanche de 11h à 19h

L’Espace des Blancs Manteaux

42 Rue des Blancs-Manteaux, 75004 Paris

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Au Filakia , le Souvlaki, le « vrai sandwich grec » est mis à l’honneur !

Il y a quelques semaines j’ai découvert ce petit coin de paradis grec qu’est le Filakia grâce à une amie à l’occasion d’un enterrement de vie de jeune fille typiquement grec. Le Filakia est une sorte de fast food amélioré et chic où l’on mange sur le pouce et qui ne sert qu’une seule spécialité, le sandwich grec par excellence, le Souvlaki. Attention quand je vous parle du sandwich grec, je ne fais pas référence au kebab gras du coin. Avant de vous parler un peu plus en détail du Filakia, je veux vous expliquer ce qu’est précisément le Souvlaki que j’ai découvert pour la 1ère fois à cette occasion.

Le Souvlaki qui signifie « brochette » en grec, est un plat composé de petits morceaux de viande et quelques fois de légumes grillés sur une brochette. Il se consomme soit en brochettes, dans un pain pita (pain un peu épais de forme ronde consommé le plus souvent au Moyen-Orient), ou dans une assiette avec une garniture. La viande qui compose cette spécialité culinaire est habituellement du porc en Grèce. Mais dans d’autres pays, il peut être fait à base d’agneau, de mouton, de bœuf ou de poulet. Dans certaines région de Grèce, comme Athènes ou encore le sud, le Souvlaki désigne un sandwich constitué de viande grillée à la broche (gyros), enveloppée dans une pita alors que dans le nord, si vous commandez un souvlaki vous n’aurez que la brochette (sans pita) !

FullSizeRender

Le Filakia qui se considère comme la maison du Souvlaki à Paris, c’est d’abord l’histoire de la rencontre de Chloé et Benjamin en 2011 dans les cuisines du bistrot de Cyril Lignac, Le Chardenoux. Chloé transmet alors son amour pour la cuisine grec à son acolyte et ils tombent sous le charme des Souvlakis. Cette spécialité étant complètement absente du paysage culinaire parisien, ils décident alors de fonder Le Filakia. Le Filakia revisite le Souvlaki en proposant le meilleur du traditionnel grec avec une signature française. Au Filakia, le pain très moelleux, est fait maison, la viande est très bien assaisonnée et juteuse. Vous avez le choix entre la joue de bœuf, le porc, le poulet et même des boulettes de légumes pour les végétariens. Le tout servi avec des frites croustillantes faites maison et parsemées de petites herbes. Et tous les mois c’est avec une nouvelle recette atypique qu’ils nous surprennent, pour juin, courez vite découvrir le Mykonos : poulet, tomates fraiches, concombre et feta !

IMG_6024

Niveau déco, elle est très épurée avec des tables hautes en bois et des chaises colorées dans les tons blanc et bleu qui rappellent la Grèce et les cyclades.

Autant vous dire que je me suis régalée, surtout que les prix restent très abordables : compter 13,90 euros pour 1 souvlaki, un accompagnement, une boisson et un dessert. Pour les grosses faims comme moi, je vous conseille de prendre 2 sandwichs car à mon sens un seul ne suffit pas. Et puis c’est tellement bon qu’on en mangerait 10 !

Pour la petite anecdote, Filakia en grec signifie « bisous » !

IMG_6025

Infos pratiques

Filakia

9 rue Mandar – 75002 Paris

Horaires :

Du lundi au vendredi de 11h30 à 15h et de 18h30 à 22h30

Le samedi en non-stop de 11h30 à 22h30

Les jours fériés de 11h30 à 15h

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Clothe To Me organise un vide dressing « Brunch & Manucure » en partenariat avec Yoobo ce dimanche à l’occasion de la fête des mères !

La fête des mères approche et vous n’avez absolument pas eu le temps de lui acheter un cadeau ? J’ai le super bon plan pour vous, partager un agréable moment mère/fille à l’occasion d’un vide dressing « brunch & manucure » organisé ce dimanche 31 mai par Clothe To Me en partenariat avec Yoobo au restaurant Cru dans le jardin du Village St Paul dans le 4e arrondissement.

Pour cette nouvelle édition de son traditionnel vide dressing, Clothe To Me, l’application qui permet de visualiser et de gérer son dressing depuis son Smartphone a choisi de s’associer avec la plateforme de réservation en ligne dédiée aux soins de beauté à domicile Yoobo, afin de vous offrir un moment « 100% girly » et inoubliable avec votre maman. Vous y chinerez des belles pièces de grandes marques de prêt à porter comme Maje, Sandro, Naf Naf, Zara, Jonak, Minelli et j’en passe. Si vous êtes fauchées, pas de problème, les vêtements seront en vente à partir de 5 euros seulement ! L’occasion donc de refaire votre garde-robe pour l’été ou de gâter votre mère sans vous ruiner.

En plus de profiter d’un brunch sur la terrasse ensoleillée du Cru et d’un shopping à des prix attractifs, vous aurez la possibilité d’accéder à un corner beauté « spécial manucure » spécialement monté pour l’occasion et vous vous laisserez tenter par une pose vernis réalisé par le partenaire de l’événement, Yoobo. D’ailleurs, vous pouvez d’ores et déjà bénéficier d’un tarif préférentiel en réservant votre manucure sur le lien suivant, 8 euros au lieu de 12 euros sur place :

http://clothetomeapp.com/vide-dressing

Alors ce dimanche faites plaisir à votre chère maman et offrez-lui un moment de détente et de complicité tout en vous faisant chouchouter.

FullSizeRender 2

Infos pratiques

Dimanche 31 mai de 12h à 17h

Restaurant Cru

7 rue Charlemagne, 75004 Paris

Réservation manucure

Share on FacebookTweet about this on Twitter

1 5 6 7 8