Au Filakia , le Souvlaki, le « vrai sandwich grec » est mis à l’honneur !

Il y a quelques semaines j’ai découvert ce petit coin de paradis grec qu’est le Filakia grâce à une amie à l’occasion d’un enterrement de vie de jeune fille typiquement grec. Le Filakia est une sorte de fast food amélioré et chic où l’on mange sur le pouce et qui ne sert qu’une seule spécialité, le sandwich grec par excellence, le Souvlaki. Attention quand je vous parle du sandwich grec, je ne fais pas référence au kebab gras du coin. Avant de vous parler un peu plus en détail du Filakia, je veux vous expliquer ce qu’est précisément le Souvlaki que j’ai découvert pour la 1ère fois à cette occasion.

Le Souvlaki qui signifie « brochette » en grec, est un plat composé de petits morceaux de viande et quelques fois de légumes grillés sur une brochette. Il se consomme soit en brochettes, dans un pain pita (pain un peu épais de forme ronde consommé le plus souvent au Moyen-Orient), ou dans une assiette avec une garniture. La viande qui compose cette spécialité culinaire est habituellement du porc en Grèce. Mais dans d’autres pays, il peut être fait à base d’agneau, de mouton, de bœuf ou de poulet. Dans certaines région de Grèce, comme Athènes ou encore le sud, le Souvlaki désigne un sandwich constitué de viande grillée à la broche (gyros), enveloppée dans une pita alors que dans le nord, si vous commandez un souvlaki vous n’aurez que la brochette (sans pita) !

FullSizeRender

Le Filakia qui se considère comme la maison du Souvlaki à Paris, c’est d’abord l’histoire de la rencontre de Chloé et Benjamin en 2011 dans les cuisines du bistrot de Cyril Lignac, Le Chardenoux. Chloé transmet alors son amour pour la cuisine grec à son acolyte et ils tombent sous le charme des Souvlakis. Cette spécialité étant complètement absente du paysage culinaire parisien, ils décident alors de fonder Le Filakia. Le Filakia revisite le Souvlaki en proposant le meilleur du traditionnel grec avec une signature française. Au Filakia, le pain très moelleux, est fait maison, la viande est très bien assaisonnée et juteuse. Vous avez le choix entre la joue de bœuf, le porc, le poulet et même des boulettes de légumes pour les végétariens. Le tout servi avec des frites croustillantes faites maison et parsemées de petites herbes. Et tous les mois c’est avec une nouvelle recette atypique qu’ils nous surprennent, pour juin, courez vite découvrir le Mykonos : poulet, tomates fraiches, concombre et feta !

IMG_6024

Niveau déco, elle est très épurée avec des tables hautes en bois et des chaises colorées dans les tons blanc et bleu qui rappellent la Grèce et les cyclades.

Autant vous dire que je me suis régalée, surtout que les prix restent très abordables : compter 13,90 euros pour 1 souvlaki, un accompagnement, une boisson et un dessert. Pour les grosses faims comme moi, je vous conseille de prendre 2 sandwichs car à mon sens un seul ne suffit pas. Et puis c’est tellement bon qu’on en mangerait 10 !

Pour la petite anecdote, Filakia en grec signifie « bisous » !

IMG_6025

Infos pratiques

Filakia

9 rue Mandar – 75002 Paris

Horaires :

Du lundi au vendredi de 11h30 à 15h et de 18h30 à 22h30

Le samedi en non-stop de 11h30 à 22h30

Les jours fériés de 11h30 à 15h

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Clothe To Me organise un vide dressing « Brunch & Manucure » en partenariat avec Yoobo ce dimanche à l’occasion de la fête des mères !

La fête des mères approche et vous n’avez absolument pas eu le temps de lui acheter un cadeau ? J’ai le super bon plan pour vous, partager un agréable moment mère/fille à l’occasion d’un vide dressing « brunch & manucure » organisé ce dimanche 31 mai par Clothe To Me en partenariat avec Yoobo au restaurant Cru dans le jardin du Village St Paul dans le 4e arrondissement.

Pour cette nouvelle édition de son traditionnel vide dressing, Clothe To Me, l’application qui permet de visualiser et de gérer son dressing depuis son Smartphone a choisi de s’associer avec la plateforme de réservation en ligne dédiée aux soins de beauté à domicile Yoobo, afin de vous offrir un moment « 100% girly » et inoubliable avec votre maman. Vous y chinerez des belles pièces de grandes marques de prêt à porter comme Maje, Sandro, Naf Naf, Zara, Jonak, Minelli et j’en passe. Si vous êtes fauchées, pas de problème, les vêtements seront en vente à partir de 5 euros seulement ! L’occasion donc de refaire votre garde-robe pour l’été ou de gâter votre mère sans vous ruiner.

En plus de profiter d’un brunch sur la terrasse ensoleillée du Cru et d’un shopping à des prix attractifs, vous aurez la possibilité d’accéder à un corner beauté « spécial manucure » spécialement monté pour l’occasion et vous vous laisserez tenter par une pose vernis réalisé par le partenaire de l’événement, Yoobo. D’ailleurs, vous pouvez d’ores et déjà bénéficier d’un tarif préférentiel en réservant votre manucure sur le lien suivant, 8 euros au lieu de 12 euros sur place :

http://clothetomeapp.com/vide-dressing

Alors ce dimanche faites plaisir à votre chère maman et offrez-lui un moment de détente et de complicité tout en vous faisant chouchouter.

FullSizeRender 2

Infos pratiques

Dimanche 31 mai de 12h à 17h

Restaurant Cru

7 rue Charlemagne, 75004 Paris

Réservation manucure

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Afropunk, le festival de musique « made in » Brooklyn débarque à Paris ce week-end

Une fois n’est pas coutume, nous allons parler musique sur Les Rivelades. En effet, ce week-end, paris accueille un nouveau festival dont le concept nous vient tout droit de Brooklyn à New-York, Afropunk.

Le Festival Afropunk qui aura lieu ce samedi 23 et dimanche 24 mai au Trianon, est une véritable institution à Brooklyn. Deux jours de festivités sont prévus avec une programmation de qualité. Vous aurez notamment l’occasion de découvrir ou de réécouter le roi du bluefunk, Keziah Jones, le style reggae de Patrice, la soul British de Lianne La Havas, la sensation de la nouvelle scène française Sandra Nkake ou encore Willow Smith et Jaden Smith, enfants d’un certain acteur célèbre.

Afropunk c’est l’histoire de 50 jeunes de Brooklyn, qui en 2002 décidèrent de se réunir pour mettre en place un projet qui leur donnerait une place dans la société. Ils créent alors Afropunk, festival dans la lignée de la tendance du DIY (Do it yourself). L’idée étant de mettre en place un espace où différentes formes artistiques se rencontrent, que ce soit la musique, la mode, la photographie, les sports urbains et même la cuisine tout en véhiculant des valeurs de tolérance chères à la culture afro-américaine. Afropunk, c’est la célébration de l’apport essentiel de la communauté afro-américaine à la culture contemporaine mondiale.

Le festival Afropunk est déjà un véritable succès outre-Atlantique, il a accueilli des grands noms de la scène musicale internationale comme Erykah Badu, D’Angelo, Toro Y Moi ou encore Sharon Jones & The Dap Kings. Cette année encore 90 000 personnes sont attendues à Brooklyn et à Atlanta. Paris est donc la 1ère ville où ce festival est organisé hors du territoire nord-américain. Pour les organisateurs, choisir la ville de Paris était une évidence, non seulement pour son aspect multiculturel, mais aussi parce que c’est un réservoir inépuisable de nouveaux artistes. Pour la petite histoire, le chanteur Keziah Jones a été découvert dans le métro parisien en 1991.

Alors si vous avez du temps libre ce week-end allez faire un tour du côté du Trianon, car ce sera une véritable expérience culturelle avec la présence du styliste Xuly Bët, d’autres performances artistiques comme du live painting et bien entendu des stands de street food. Pas mal pour un pass de 2 jours à 45 euros non ?

Crédit photo : Afropunk Paris

Crédit photo : Afropunk Paris

PROGRAMMATION

Samedi 23 mai 2015

Sandra Nkake / Lolawolf / Keziah Jones / Leon Bridges / Young Paris / Youth Man

Dimanche 24 mai 2015

Lianne La Havas / Willow Smith / Jaden Smith / Patrice / Lion Babe / The Bots

 

Infos pratiques

Afropunk Paris

Les samedi 23 et dimanche 24 mai

Le Trianon

Tarif : 45 euros le pass de 2 jours

Réservations !

Share on FacebookTweet about this on Twitter

“Sneakers Event”, la messe des accrocs aux baskets revient ce week-end au Carreau du Temple !

Depuis plusieurs saisons maintenant, la “sneakers mania” a complètement envahi les rues de Paris. Tout “fashion addict” qui se respecte en possède au moins une paire dans son dressing. Désormais on ne peut plus faire un pas dans la rue sans croiser des modèles de baskets iconiques comme les Superstar ou les Stan Smith d’Adidas, les Air Force 1 de Nike ou encore les Chuck Taylor de Converse. La basket est donc devenue un accessoire incontournable, elle peut aussi bien se marier avec une petite robe noire chez les filles, ou un costume chez les garçons pour donner un côté cool à une tenue qui peut-être jugée un peu trop classique.

Cette tendance est devenue tellement importante dans l’univers de la mode, que le grand magasin parisien, Les Galeries Lafayette ouvre au rez-de-chaussée bas le 21 mai prochain, un nouvel espace dédié aux baskets. on y trouvera des modèles classiques comme ceux cités ci-dessus ou encore des marques pointues mêlant technicité et créativité mode. D’ailleurs à l’occasion de cette inauguration, une Sneakers Party est organisée le jeudi 21 mai de 17h à 20h45 aux Galeries Lafayette.

Voilà pourquoi je voulais partager avec vous ce petit plan shopping de ce week-end, la Sneakers Event qui aura lieu ce dimanche 17 mai au Carreau du Temple. La Sneakers Event c’est le rendez-vous des passionnés de baskets venus de toute l’Europe. L’objectif de cet événement est de permettre aux accrocs aux baskets d’acheter, vendre et échanger toutes sortes de sneakers sur place.

Alors si vous avez du temps ce dimanche, venez chiner dans 1800m2 dédiés à l’univers du sneaker et rencontrer plus de 150 collectionneurs qui vous proposeront leurs meilleures pièces.

Crédit photo : Sneakers Event

Crédit photo : Sneakers Event

Sneakers Event

Dimanche 17 mai de 12h à 19h

Le Carreau du Temple

4, rue Eugène Spuller – 75003 Paris

Prix d’entrée : 6 euros sur place et 7 euros en pré-vente

Share on FacebookTweet about this on Twitter

La Grande halle de la Villette vibre au rythme de la « street culture » avec le Villette Street Festival

Depuis lundi, la Grande halle de la Villette organise son festival dédié à l’art de la rue, le « Villette Street Festival ». Auparavant intégré au festival Hautes Tensions, l’art de rue dispose désormais de son propre événement depuis l’année dernière avec le Villette Street Festival. Durant deux semaines, le concept de ce festival est de faire cohabiter toutes les formes de la « street culture » : danse, musique, graffiti, gaming ou encore la mode.

Cette nouvelle édition organisée sur deux semaines au lieu d’un week-end précédemment, dispose d’un programme enrichi en performances en tout genre avec la présence exceptionnelle de Ghostface Killah du Wu-Tang Clan et des créateurs de la danse « Krump », Tight Eyez et Big Mijo.

Cette semaine, la danse était mise à l’honneur lors de soirées « Golden Stage »  avec la compagnie Paradox-sal qui mélange des mouvements d’inspiration hip-hop et afro sur de la musique électronique house ou d’autres groupes de street dance comme les Swaggers ou les Enfants Prodiges. Ce dimanche 10 mai ce sera place à l’International Illest Battle 100% krump avec les Madrootz. Venez découvrir à cette occasion des krumpers venus du monde entier qui s’affronteront devant les deux créateurs de cette danse, Tight Eyez et Big Mijo.

Pour les fans de musique hip-hop, c’est le week-end prochain que les festivités commencent avec la présence du trio de Montréal, The Posterz, du Montpelliérain Joke et du Britannique Rejjie Snow. Le lendemain, ce sera le clou du spectacle avec la présence exceptionnelle de Ghostface Killah du Wu-Tang Clan d’une part, et d’autre part, du producteur Apollo Brown, ainsi que du rappeur Ras Kass. Sans bien évidemment oublier la venue pour la première fois en France de Mick Jenkis, un proche du nouveau prodige du rap US, Joey Bada$$.

Et pour terminer, venez découvrir le street art à travers l’exposition Urban Art au profit de l’association Emmaüs. Cette exposition regroupe les oeuvres de 85 artistes internationaux créées spécialement pour l’occasion et elle sera en accès libre durant le festival avant d’être vendue aux enchères le 20 mai prochain au profit de l’association. De plus, vous pourrez vous initier au street grâce à des ateliers.

Crédit photo : Villette Street Festival

Crédit photo : Villette Street Festival

Le Villette Street Festival 2015 se déroule du 4 au 17 mai à la Grande halle de la Villette.

Tarifs : spectacles de danse de 10 € à 26 €, concerts de 18 € à 35 € (hors frais de location éventuels).

Infos et réservations au sur http://www.lavillette.com. Tout le programme ici.

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter

La Fashion Flea Market, comme un air du marché de Portobello à Paris !

Pour la 2e année consécutive, le collectif Violette Sauvage investit le Carreau du Temple, un lieu mythique de Paris et ancienne « bourse du vêtement d’occasion », pour sa « Fashion Flea Market » XXXXL. Ce vide dressing géant qui aura lieu ce samedi 2 mai, s’inspire de célèbres marchés urbains et tendances comme Portobello et Brick Lane à Londres ou encore celui du quartier de Brooklyn à New-York, pour vivre une expérience shopping conviviale et unique.

Depuis 2010 maintenant, le collectif Violette Sauvage composé de 25 000 membres, a largement contribué à la révolution du vide dressing surfant sur la tendance du shopping pas cher. Pour cette seconde édition du Fashion Flea Market, Violette Sauvage réserve une journée de folie pour les fashionistas avec une ambiance « trendy » et décontractée. Les 2000m2 du Carreau du Temple réuniront près de 400 stands qui proposeront des milliers d’articles de marque éclectiques comme Yves Saint Laurent, The Kooples, Nike en passant par Topshop et Chanel. De plus, vous aurez l’occasion de découvrir des corners de créateurs made in France et des espaces homme et enfant.

Pour ceux et celles qui ne veulent pas faire de shopping, venez tout simplement profiter de l’ambiance et vous détendre. En effet, vous aurez la possibilité de vous désaltérer au bar, déguster des produits du terroir et vous faire chouchouter dans des ateliers bars à ongles ou massage. Et puis si vous avez une grosse fringale après ce moment de shopping éreintant, vous pouvez toujours traverser la rue pour aller manger un bon burger au nouveau PNY Le Marais qui se trouve juste en face du Carreau du Temple.

Si vous restez sur Paris pour ce long week-end du 1er mai, je vous conseille vivement d’aller y faire un tour, d’autant plus que la météo ne sera pas à la fête. Croyez-moi pour l’avoir testé l’année dernière, les vide dressings de Violette Sauvage valent toujours le coup pour trouver de belles pièces originales pour pas cher.

 Violette Sauvage

Infos pratiques :

Fashion Flea Market 2015

Samedi 2 mai 2015

Lieu : Carreau du Temple

Horaires : 11h – 21h

Tarifs : 3 euros

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Nash Print It organise une vente privée ce dimanche pour les wax lovers !

Suite à mon post sur la vente privée #Happy50 organisée par Afro&Chic et qui proposait des vêtements et accessoires en imprimés wax, certaines d’entre vous m’ont exprimé leur regret de ne pas avoir pu participer à cet événement. C’est pour cette raison que je voulais partager avec vous un nouveau bon plan shopping.

Une marque dont je suis particulièrement fan, Nash print It organise une vente privée ce dimanche 26 avril à l’occasion du lancement de sa nouvelle collection. Pour ceux qui ne connaissent pas Nash Print it, c’est la marque de vêtements aux imprimés wax adaptés au style parisien lancé en 2013 et qui monte en ce moment. A l’origine de Nash Print It, c’est une histoire de famille, celle de Shade et de sa mère Nafi, toutes les deux grandes adeptes de l’imprimé wax. Au sein de ce duo mère-fille, les rôles sont bien définis, Shade est la directrice et créatrice de la marque, tandis que Nafi gère la production en supervisant l’atelier qui fabrique les modèles de Nash Print It au Bénin. Depuis le lancement de la marque en 2013, les collections de Nash Print It ont beaucoup évolué, le duo mère-fille a d’abord misé sur la chemise, puis de nouvelles créations sont venues compléter la gamme de produits. En plus des chemises, on trouve aujourd’hui des jupes, des tops et des accessoires.

Credit photo : Nash Print It

Credit photo : Nash Print It

Revenons donc à cette vente où vous trouverez les fameux kimonos By Nafi, ainsi que la collection PE15 et vous bénéficierez également de nombreuses réductions. Petite mise en garde tout de même, la nouvelle collection de Nash Print It ne se vend que sur l’e-shop et lors des ventes privées et en plus seuls 5 modèles de chaque taille seront disponibles.

Pour les inconditionnelles des vêtements en imprimés wax, c’est le moment d’aller shopper la pièce phare de votre printemps !

FullSizeRender1

Infos pratiques

Vente privée Nash Prin It

Dimanche 26 avril de 15h à 21h

5 rue de la Manutention 75016 Paris

Métro : Iena

Code 57B4

Interphone Nash Print It

Share on FacebookTweet about this on Twitter

La Pinacothèque de Paris sort le graffiti de la rue !

La culture a toujours eu une place prédominante à Paris et la ville propose une multitude de manifestations culturelles pour tous les goûts. Sur « Les Rivelades », je tâcherai de partager avec vous mes bons plans d’expos originales. Car certes j’adore manger et faire du shopping, mais je n’oublie pas de me cultiver de temps en temps.

Depuis le 12 mars, La Pinacothèque de Paris consacre une rétrospective sur le graffiti sur toile intitulée, Le Pressionnisme 1970 – 1990, les chefs d’œuvre du graffiti sur toile de Basquiat à Bando. Cette exposition regroupe près d’une centaine d’œuvres issues de collections privées, réalisées entre les années 1970 et 1990 par les plus grands noms du graffiti sur toile. Avec cette exposition, La Pinacothèque a voulu redonner ses lettres de noblesse à ce mouvement artistique décrié à ses débuts, injustement associé au tag et non reconnu officiellement par l’histoire de l’Art.

FullSizeRender2

Si le « street art » est désormais très à la mode, peu de gens savent que depuis les années 1970, des artistes du graffiti créent en atelier des œuvres sur toile, loin de la rue à laquelle on cantonne ce mouvement. Cette rétrospective présente des peintures à l’aérosol, ou spray paint des plus grands artistes du mouvement, français et américains comme FUTURA 2000, Basquiat, Ash ou encore Rammellzee qui ont quitté la rue pour mettre leurs œuvres sur toile. A l’origine, ces graffeurs qui s’affrontaient dans la rue pour décrocher le titre de « King » et ainsi établir leur rang, se sont regroupés autour d’Hugo Martinez au sein de l’UGA (Union of Graffiti Artists) afin d’exposer leurs œuvres dans les galeries.

Pour la petite histoire, en France c’est la créatrice Agnes B, grande amatrice du graffiti, qui a œuvré à la démocratisation de cet art en organisant pour la 1ère fois une exposition à Paris en 1986 avec le concours du ministre de la culture de l’époque, Jack Lang.

FullSizeRender3

Si vous êtes fan de « street art » ou si vous voulez tout simplement le découvrir, je vous conseille vivement cette exposition haute en couleur qui se tiendra à La Pinacothèque de paris jusqu’au 13 septembre. Un bon moyen pour occuper votre week-end.


Le Pressionnisme, les chefs d’œuvre du graffiti sur toile de Basquiat à Bando

La Pinacothèque

28, Place de la Madeleine

75008 Paris

Tarifs :

Plein tarif : 13 euros

Tarif réduit : 11 euros

Share on FacebookTweet about this on Twitter

East Mamma, un petit coin d’Italie au cœur du Faubourg Saint-Antoine

Comme je vous le disais dans mon 1er post, sur ce blog je vais beaucoup parler de food. Vous vous rendrez vite compte, que je suis une adepte du « bien-manger » et je partagerai régulièrement avec vous mes bons plans en matière de restos.

Étant restée à Paris lors du long week-end de pâques, j’ai donc décidé d’aller à la découverte des restos de mon quartier. Et c’est donc un peu par hasard que je suis tombée sur « East Mamma » dans la rue du Faubourg St Antoine et dans lequel j’ai déjeuné.

Ouvert il y a tout juste une semaine, East Mamma est d’abord l’idée du groupe Big Mamma composé de Victor Lugger et Tigrane Seydoux, deux diplômés d’HEC. Le concept de ce nouveau restaurant italien dont le nom fait référence à l’est de Paris, est simple. Pas de carte à rallonge, des produits frais directement commandés auprès d’une cinquantaine de producteurs italiens sans passer par des intermédiaires. Par exemple, la mozzarella arrive directement d’Italie par camion deux fois par semaine. Avec East Mamma, Victor Lugger et Tigrane Seydoux ont voulu reconstituer à leur manière, la trattoria à l’italienne avec des prix très abordables comparés à d’autres restaurants parisiens.

FullSizeRender2

Maintenant parlons de ce qui vous intéresse le plus, les plats. La carte est réduite au minimum ne proposant que le meilleur. La pizza fine est très bonne avec sa tomate, sa farine, sa mozzarella di Bufala et même son pizzaiolo 100% napolitains. Quant aux pâtes, elles sont préparées sur place tous les matins avec une farine en provenance directement d’Italie, des recettes de pâtes qui vont changer régulièrement. Les produits servis chez East Mamma font aussi parti de la décoration, vous verrez notamment une étagère remplie de meules de fromage, une machine à découper le jambon ou encore le pizzaiolo qui prépare la pizza devant vous comme à Naples.
Moi j’ai craqué pour une pizza 4 fromages dont on sentait clairement la fraîcheur des produits. Honnêtement c’est l’une des meilleures pizzas 4 fromages que j’ai mangée jusqu’à présent  et ce malgré mes nombreux voyages en Italie.

FullSizeRender

Le groupe Big Mamma a prévu d’ouvrir un autre restaurant qui sera un tout autre concept dans le quartier d’Oberkampf en juin, il s’appellera “Ober Mamma”.
Foncez donc faire un petit tour en Italie ce week-end si vous avez un peu de temps. Le rapport qualité/prix sera au rendez-vous, sans compter le bel accueil auquel vous aurez droit.

FullSizeRender3

East Mamma
133 rue du Faubourg Saint-Antoine
75011 Paris

Share on FacebookTweet about this on Twitter

La vente privée à petits prix #Happy50 revient ce week-end pour la 3 édition !

Les imprimés wax ont le vent en poupe, démocratisés par des célébrités aux looks ethno-chic comme Solange Knowles ou encore des marques comme Vlisco. En France, on remarque également beaucoup de créateurs émergents comme Nash Print It, By Natacha Baco ou encore Ladyhood exploiter cette nouvelle tendance.

afrosomething-article-5-style-lessons-courtesy-solange-knowles-wearing-prints-clumps-mascara-5.jpg

Voilà pourquoi je voulais partager avec vous ce nouveau bon plan pour ce long week-end de Pâques, la vente privée #Happy50 organisée par Afro&Chic et qui aura lieu les 04 et 05 avril de 12h à 20h.

Le concept de cette vente privée est simple, deux jeunes entrepreneurs, ont décidé de regrouper dans un même endroit une sélection de créateurs indépendants utilisant le wax. Des vêtements, chaussures et accessoires en wax vous seront proposés à des prix défiant toute concurrence, car aucun article n’excèdera les 50 €.

Avec cette initiative, Afro&Chic a voulu faire découvrir de jeunes créateurs, souvent en manque de visibilité sur le net. Plus d’une dizaine d’entre eux seront présents sur place, de quoi avoir un sacré choix.

Pour cette nouvelle édition, le rendez-vous est donc donné au :
72 rue Saint Honoré – 75001 Paris.
De 12h à 20h
L’entrée est gratuite, donc n’hésitez pas à aller faire un tour pour dénicher des looks inspirés de notre fashionista préférée, Solange Knowles.

11053463_408057986035241_2712272352880251747_n

Share on FacebookTweet about this on Twitter

1 5 6 7 8