L’art congolais révélé à la Fondation Cartier !

Dimanche, j’ai profité de ma dernière journée de vacances très pluvieuse pour faire l’exposition dont tout le monde parle en ce moment, Beauté Congo. Cela faisait des mois que j’avais envie de la faire, ce jour de pluie était donc l’occasion d’y aller, d’autant plus qu’elle se termine ce dimanche 10 janvier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Depuis juillet et ce jusqu’au 10 janvier, la Fondation Cartier pour l’art contemporain met à l’honneur la créativité des artistes de la République Démocratique du Congo avec l’exposition Beauté Congo (1926-2015) – Congo Kitoko. Conçue par André Manin, cette exposition met en perspective pour la première fois près d’un siècle de vitalité artistique de la République démocratique du Congo. Au programme de l’exposition, on y trouve non seulement des tableaux aux couleurs vives, des sculptures, des photographies, mais aussi de la musique qui rythme le parcours. J’ai pu reconnaitre des titres phares de la rumba congolaise qui ont rythmés mon enfance. Les chansons des plus grands artistes congolais comme Papa Wemba et Viva la Musica, Franco et le groupe OK Jazz ou encore Joseph Kabosele et l’African Jazz pour ne citer qu’eux. C’est un réel plaisir pour les oreilles pour ceux qui veulent découvrir les classiques de la musique congolaise.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A travers un parcours divisé en 3 parties et construit de manière anti-chronologique on découvre des artistes contemporains et modernes qui illustrent la vitalité artistique de Kinshasa. Vous commencerez l’exposition au rez-de-chaussée avec une salle consacrée à la jeune génération d’artistes qui se questionnent sur le monde qui les entoure, s’inspirant des événements politiques avec des peintures figuratives aux couleurs vives. comme celles de l’idole africaine Chéri Samba, de Jean-Pierre Mika ou encore de Steve Bandoma. Au niveau inférieur sont exposées des photographies en noir et blanc d’Ambroise Ngaimoko et de Jean Depara du Studio 3Z qui illustre l’extravagance des nuits kinoises et le monde de la SAPE (Société des Ambianceurs et Personnes Elégantes) des années 1950 à 1980. J’aime autant vous dire que c’est la partie de l’exposition que j’ai préférée. Au même étage, vous remarquerez des sculptures de Bodys Isek Kingelez et de Rigobert Nimi construites comme des villes futuristes. Et vous terminerez votre  parcours par les oeuvres des précurseurs de l’art moderne congolais. Des toiles des peintres tels que Albert Lubaki de l’école d’art d’Elisabeth Ville et réalisées après la Seconde Guerre Mondiale.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Alors si vous voulez un petit bain de soleil sans forcément vous rendre sous les tropiques ce week-end, je vous conseille vivement cette magnifique exposition qui nous fait découvrir l’art congolais sous toutes ses formes. Attention il ne vous reste que quelques jours pour profiter de cette exposition exceptionnelle car elle s’arrête ce dimanche 10 janvier. Elle vaut vraiment le détour et ce n’est pas du chauvinisme mal placé !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Infos pratiques

Exposition Beauté Congo – 1926-2015

Fondation Cartier pour l’art contemporain

jusqu’au 10 janvier 2016

Horaires : 11h-20h du mardi au dimanche, nocturnes le mardi soir jusqu’à 22h

Tarifs : 10,5 euros, 7 euros pour les étudiants, chômeurs, séniors, gratuit pour les moins de 13 ans

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Un voyage au coeur de Dakar !

Les vacances de Noël sont enfin là et malheureusement vous restez sur Paris ? Comme vous le savez, sur Les Rivelades on adore voyager et cette semaine je vous propose un voyage pas cher au coeur de la capitale sénégalaise, Dakar. Pour cela, pas besoin de vous ruiner avec un billet d’avion, un ticket de métro suffira !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La destination où je vous emmène cette semaine est le restaurant africain, Le Petit Dakar, situé en plein coeur du Marais. Ouvert depuis 2003, Le Petit Dakar est un restaurant qui met à l’honneur la cuisine africaine et plus particulièrement sénégalaise. Le restaurant propose une carte assez basique des spécialités culinaires sénégalaises typiques, à savoir le mafé au boeuf avec une sauce onctueuse au beurre de cacahuète, le poulet yassa mariné au citron et aux oignons et le thieuboudienne, du riz au poisson très parfumé. En entrée, vous retrouverez les classiques servis dans les restaurants africains à Paris : des pastels (chaussons fourrés au poisson), du boudin noir, des bananes plantains grillés. Et puis on y propose également des gambas grillées au curry.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai choisi de prendre en entrée les gambas qui étaient vraiment bonnes et assez grosses donc vous en avez pour votre argent. Et puis j’ai choisi les incontournables bananes plantains grillées, en revanche j’ai été un peu surprise par celles-ci. En effet, les bananes sont coupées en gros morceaux et cuites avec la peau et du coup elles paraissent moins croustillantes. Je vous avoue quand même que je préfère la méthode classique, c’est-à-dire sans peau. En plat principal, je n’ai pas pu résister à un bon poulet yassa qui s’annonçait très prometteur car fait avec du poulet fermier. Celui du Petit Dakar est pas mal, même si je regrette un peu le manque d’olives dans la sauce et le fait que celle-ci soit un peu trop citronnée à mon goût. J’ai également voulu essayer le mafé au boeuf et il n’y a rien à dire, celui-ci est très bon.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Côté salle, la décoration est très sobre avec des tables et des chaises en bois clair. Des photos en noir et blanc de lutteurs sénégalais accrochées au mur. Niveau ambiance, je suis tombée un soir où en fond sonore, on pouvait entendre le groupe de salsa sénégalais, Africando. Cela m’a rappelé mon enfance et je me suis tout de suite sentie comme à la maison.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Alors si vous êtes à la recherche d’un peu d’exotisme pour vos vacances et que vous souhaitez découvrir des spécialités sénégalaises, je vous invite à essayer ce petit restaurant dans lequel vous mangerez très bien. De plus, si vous réservez avec Lafourchette, vous allez bénéficier de -20%  sur toute la carte.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Infos pratiques

Le Petit Dakar

6, rue Elzévir – 75003 Paris

Horaires : du mardi au samedi de 12h30 à 14h30 et de 19h30 à 22h30

Tel : 01 44 59 34 74

Share on FacebookTweet about this on Twitter

MAJORWAX, le pop-up store qui met à l’honneur la création africaine

Les fêtes de noël approchent à grand pas et vous êtes toujours à la recherche du cadeau idéal ? Cette semaine je vous propose un bon plan shopping pour trouver un cadeau de dernière minute original.

A partir d’aujourd’hui et ce jusqu’au 20 décembre, Le Labo International ouvre son pop-up store (boutique éphémère) entièrement dédié à la jeune création africaine, MAJORWAX, le Dressing Africain. Pendant 4 jours, vous pourrez découvrir des jeunes créateurs africains qui proposeront des créations qui mélangent des tissus traditionnels (wax, bain, kinté…) aux coupes actuelles. Dans une surface de 50 m2 ces créateurs mettrons en vente des pièces de prêt-à-porter, des accessoires, des bijoux et des objets de décoration originaux.

17228_1032620473427221_6675830537344118535_n

L’idée de ce concept store a germé dans la tête d’Yvette Tai-Coquillay, fondatrice du salon Labo Ethnik devenu Labo International, le 1er salon de la mode multiethnique en Europe depuis 10 ans. Avec cette boutique éphémère, Yvette Tai-Coquillay voulait soutenir la jeune création africaine et urbaine, mais aussi faire de MAJORWAX, le concept store de référence pour la mode africaine et urbaine.

Alors si vous souhaitez faire plaisir à un de vos proches ou que vous soyez tout simplement une fashionista à la recherche de pièces originales et tendances, alors foncez !

12234993_10153753980682042_6571963918635030559_n

Infos pratiques 

MAJORWAX, le Dressing Africain

Du 16 au 20 décembre 2015

Horaire : de 11h à 19h

66, rue Notre Dame de Nazareth – 75003 Paris

Métro : République ou Temple

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Le burger fait avec amour !

Me voilà de retour après une absence de quelques semaines. Suite aux événements tragiques qui ont eu lieu dernièrement à Paris, je n’avais pas vraiment le coeur à vous proposer des bons plans à Paris. Vous savez que j’adore les burgers et j’ai souvent l’occasion de vous proposer mes bonnes adresses ici. Pour mon retour, je vais donc naturellement vous parler d’une adresse de burgers que j’ai eu l’occasion de tester dernièrement, Mamie Burger.

Mamie Burger n’est pas une nouvelle adresse puisque le 1er restaurant a ouvert depuis 2013 rue Saint Fiacre dans le 2e arrondissement. La chaine a également inauguré un autre restaurant dans le quartier d’Opéra l’année dernière et c’est celle-ci que j’ai eu l’occasion de tester il y a peu. Je n’avais entendu que de bonnes critiques sur cette adresse et en tant que fan de burgers, je peux dire que je n’ai vraiment pas été déçu.

Crédit photo : Mamie Burger

Crédit photo : Mamie Burger

Chez Mamie Burger tous les burgers sont réalisés avec des produits frais. Le burger est composé d’une viande d’Aubrac acheté chez le meilleur boucher de Paris, Hugo Desnoyer. Quant au pain, un bun, il provient de chez un artisan boulanger. Les légumes sont frais du jour et les sauces sont faites maison, une petite mention spéciale pour la sauce à l’échalote. Les frites sont fraîches et cuites 2 fois pour leur donner un aspect très croustillant.

Crédit photo : Mamie Burger

Crédit photo : Mamie Burger

Mamie Burger propose une carte bien garnie de burgers aux saveurs différentes. Il y en a donc pour tous les goûts. Moi j’ai craqué pour le “Cousin de Savoie”, un burger composé de viande d’Aubrac, de fromage à raclette, d’oignons caramélisés et d’une sauce au fromage frais au poivre et à la ciboulette. Pour ceux qui n’aiment pas la viande, vous avez la possibilité de craquer pour le “Mamie Monique”, un burger au poulet grillé ou le “Popeye Fish” au cabillaud et pousses d’épinards. Et s’il vous reste encore de la place, offrez-vous un dessert. Vous aurez l’embarras du choix entre le “dessert de Mamie” (brownie, glace vanille, glace chocolat, chantilly, sauce caramel), le “pécan pie”, le “cheese cake” et un assortiment de milkshakes (vanille, chocolat, fruit ou oreo).

En tant que fan de burger et pour avoir déjà testé quelques adresses sur Paris, je peux vous assurer que celui de Mamie est vraiment excellent. Je me suis régalée. Le burger fond en bouche et les produits sont de qualité. Mamie burger est l’adresse idéale pour passer un bon moment entre amis lors de longues soirées d’hiver dans une ambiance façon loft new-yorkais.

Crédit photo : Mamie Burger Opéra

Crédit photo : Mamie Burger Opéra

 

Infos pratiques 

Mamie Burger 

16 rue de la Michodière – 75002 Paris

Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30

Burger + frites : 12 euros

Burger + frites + boisson : 16 euros

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Le vide dressing géant de Violette Sauvage revient ce week-end !

En ce mois de novembre, nombreux d’entre nous sommes fauchés, et oui la taxe d’habitation est malheureusement passée par là. Et bien entendu il n’est pas question d’entendre parler de shopping, mais pour les accrocs comme moi c’est difficile de résister. Alors cette semaine je vous propose un bon plan shopping qui ne vous ruinera pas.

Crédit photo : Violette Sauvage

Crédit photo : Violette Sauvage

Ce week-end, Violette Sauvage revient avec un vide dressing géant au showroom de Bastille. Dans ce showroom de 1 700 m2 sur 3 niveaux, vous y trouverez près de 300 vendeurs et créateurs qui vous proposerons des vêtements de créateurs de seconde main à des prix défiant toute concurrence. Et pour vous relaxer à la fin de votre shopping de folie, des coins détente seront installés dans le showroom avec un corner fooding, un beauty bar et des animations.

Crédit photo : Violette Sauvage

Crédit photo : Violette Sauvage

Depuis 4 ans maintenant, Violette Sauvage, un collectif de fashionistas a révolutionné le concept du vide dressing en proposant des événements géants plusieurs fois dans l’année. Alors plutôt que d’aller dépenser votre salaire chez H&M pour une robe Balmain à 500 euros que vous retrouverez sur tout Paris, venez plutôt chiner des pièces originales de créateurs à des prix mini.

FullSizeRender 3

Infos pratiques 

Vide dressing géant Violette Sauvage 

samedi 7 et dimanche 8 novembre

11h – 19h

Showroom de Bastille, 28 rue de Lappe, 75011 Paris

2 euros l’entrée

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Art’Press Yourself, le nouveau rendez-vous parisien de la création afro-urbaine !

Cette semaine, place à la culture sur le blog. Je voulais effectivement vous parler d’une grande première qui aura lieu à Paris le samedi 7 novembre prochain, le festival Art’Press Yourself. APY est le premier festival consacré à la culture afro-urbaine organisé à Paris.

L’objectif de ce festival inédit à Paris est de faire découvrir les créations afro-urbaines et montrer l’influence de celles-ci dans la culture contemporaine à travers la musique, la mode, le design et le lifestyle. Pour cette toute première édition, le thème sera #1 OLD SCHOOL VIBE, aux origines du mix afro-urbain. A travers ce thème qui sera le fil rouge de la journée, le festival rendra hommage à 3 univers en particulier :

  • Celui de la célébrissime émission musicale américaine qui a vu défiler des chanteurs mythiques de soul et créée par Don Cornelius, SOUL TRAIN.
  • Celui du réalisateur américain SPIKE LEE et plus particulièrement son film culte qui a bercé le mouvement hip-hop/new jack, Do the Right Thing.
  • Et enfin celui de MICHAEL JACKSON dont le clip BAD a largement contribué à la démocratisation de la culture urbaine.

Au programme, retrouvez aussi des expo-ventes de plusieurs créateurs qui s’inspirent du style afro-urbain en proposant des vêtements et accessoires. Vous y découvrirez par exemple des créateurs venus de plusieurs coins d’Afrique comme Marianne C.Sane du Sénégal, Be Wax de Guinée, Afrikanista de la Mauritanie, Unbuntou de la Guinée ou encore la créatrice parisienne Ladyhood. Autant d’occasion de trouver des vêtements et accessoires pour égayer votre style.

Crédit photo : Art'Press Yourself

Crédit photo : Art’Press Yourself

Tout au long de la journée, vous voyagerez au travers des années 70,80,90 à nos jours avec une ambiance reproduite par des graffeurs et designers internationaux. Et si vous avez un petit creux, pas de panique un stand urban-food proposera des spécialités afro à la mode street.

Crédit photo : Art'Press Yourself

Crédit photo : Art’Press Yourself

Je vous donne donc rendez-vous samedi 7 novembre au Pan Piper pour découvrir toute la création afro-urbaine parisienne. Attention pensez à bien à acheter votre billet en pré-vente sur la billetterie officielle.

Crédit photo : Art'Press Yourself

Crédit photo : Art’Press Yourself

Infos pratiques

Festival Art’Press Yourself

Samedi 7 novembre de 16h à minuit

Pan Piper

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Biiim, le nouveau spot à burgers et à hot dogs du côté du canal de l’Ourcq

Cette semaine sur le blog je reviens sur mes fondamentaux, c’est-à-dire, le food et plus spécialement le burger. Je voulais donc vous parler de ce spot découvert à la fin de l’été à la sortie d’une séance de cinéma du côté du canal de l’Ourcq.

Situé sur le quai de Loire, juste à côté du cinéma MK2 pour ce qui connaissent le quartier, Biiim est le nouveau QG à burgers du 19e arrondissement. Ouvert à la fin de l’été, Biiim propose une carte “100% made in US” effectuée avec des produits frais et de qualité livrés chaque matin. Les fondateurs ont délibérément misé sur une carte limitée pour se concentrer sur la qualité des produits. Aucun produit n’est surgelé, les ingrédients sont utilisés au jour le jour. Quant au menu, il est composé de 5 burgers et de quelques hot dogs. Personnellement je n’ai pas pu m’empêcher de craquer pour le burger Biiim Kardashian, avec sa viande charolaise fondante, son bacon croustillant et son cheddar mature. Niveau burgers, il y en a pour tous les goûts, vous y trouverez également le Mister Biiim, le hamburger classique, le Bip Biiim pour les accrocs au poulet ou encore Robiiim des Bois pour les végétariens. J’ai également testé le Biiim Clinton, un hot dog avec de la saucisse de Francfort. Le petit plus du Biiim, c’est son ketchup fait maison qui vous permet de bien déguster les frites, bien que je le trouve légèrement un peu trop sucré.

Crédit photo : Biiim

Crédit photo : Biiim

Alors si vous avez prévu de vous faire une petite séance de ciné ce week-end du côté du MK2 sur le quai de Loire, je vous conseille fortement cette adresse qui régalera vos papilles. Et en plus votre porte-monnaie vous remerciera car le menu burger + frites + boisson vous reviendra à environ 15 euros. Ce qui est le prix d’un simple burger dans la plupart des restos parisiens.

Crédit photo : Biiim

Crédit photo : Biiim

 

Biiim

5 Quai de Loire – 750019

Horaires : 10h00 – 01h00

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Le salon du Vintage revient ce week-end avec une rétrospective sur la Saharienne d’Yves Saint Laurent

Le rendez-vous incontournable des fans du vintage revient ce week-end pour sa 18ème édition et vous fait plonger au coeur des années 70. Cette année, le salon prend ses quartiers au Carreau du Temple et propose une rétrospective consacrée à la veste Saharienne d’Yves Saint Laurent.

Crédit photo : Salon du Vintage

Crédit photo : Salon du Vintage

Ce samedi 17 et ce dimanche 18 octobre venez découvrir dans ce lieu mythique de 2000 m2, plus de 150 exposants mode, vinyles et accessoires, mobilier, etc. Cette année le salon présentera une exposition sur le thème la Collectionnite Aiguë et le tout accompagné par un DJ set et d’animations beauté.

Des expositions mises à l’honneur 

  • Une rétrospective de 1969 à 1980 sur la déclinaison de la fameuse veste Saharienne d’Yves Saint Laurent. Celle-ci sera présentée par Olivier Châtenet, le plus grand collectionneur de pièces d’YSL en France. Une occasion de rêver devant quelques belles pièces de ce grand créateur.
  • Une exposition d’assises iconiques des années 60 aux années 90 présentée par les deux fondateurs de la galerie XXO, collectionneurs de mobiliers depuis 20 ans. Vous y trouverez fauteuils et canapés de Philippe Starck en autres.

Venez donc découvrir l’univers des années 70 et chiner des pièces uniques et de collection à des prix attractifs.

FullSizeRender

 

Infos pratiques

Salon du Vintage 

Samedi 17 et dimanche 18 octobre

Carreau du Temple

4, rue Eugène Spuller – 75003 Paris

Tarif : 6 euros

 

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Bon Dimanche @ Ma Cocotte, les apéros anti-blues du dimanche soir

Ce n’est pas un bon plan food que je vais vous proposer cette fois-ci sur le blog, mais bien un remède anti-blues du dimanche soir. On a tous tendance à penser que les week-ends passent vraiment trop vite et on rêve d’avoir un jour de repos supplémentaire entre le dimanche et le lundi. Cette semaine je vous propose donc le remède contre le blues du dimanche soir, l’apéro Bon dimanche @ Ma Cocotte.

Crédit photo : Bon dimanche Paris

Crédit photo : Bon dimanche Paris

De quoi s’agit-il ? Bon Dimanche @ Ma cocotte est un concept d’apéros lancé en juin dernier pour vous permettre de profiter de votre soirée du dimanche avec vos amis sans penser à votre retour au travail le lundi. Ce dimanche 11 octobre vous aurez donc l’occasion de profiter des dernières heures du week-end dans un lieu d’exception, un appart cosy et chic en rooftop du restaurant Ma Cocotte, dernière réalisation de Philippe STARCK. Situé au cœur des puces de Saint-Ouen cet endroit a comme un air de Brooklyn. Vous vous sentirez comme chez vous et serez plongé dans une atmosphère relaxante, tout en dégustant des mets et des cocktails maison spécialement élaborés pour l’occasion. Vous pourrez aussi simplement vous détendre avec un bon verre de vin dans un fauteuil auprès de la cheminée. Et si vous venez avec des amis, des jeux de sociétés seront mis à votre disposition pour que vous passiez une bonne soirée  comme à la maison. Attention pensez à bien réserver votre table de jeu sur l’événement Facebook. Bien entendu on oublie pas l’ambiance musicale car un DJ vous fera danser jusqu’au bout de la soirée.

Alors plutôt que de vous morfondre devant le film du dimanche soir et je sais de quoi je parle, terminez donc votre week-end d’une manière originale et conviviale, comme si c’était un samedi soir.

IMG_7938

 

Infos pratiques

Bon Dimanche @ Ma Cocotte

Dimanche 11 octobre de 18h à 23h

Restaurant Ma Cocotte

106 rue des Rosiers, 93400 Saint-Ouen

https://www.facebook.com/events/1623097801241217/

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Le Clint Paris, l’adresse pour manger et shopper

Le mois d’octobre a déjà pointé le bout de son nez et par conséquent l’automne aussi. Avec cette baisse soudaine des températures, nos bonnes vieilles habitudes d’un bon brunch le week-end reprennent le dessus. Cette semaine je vais donc vous parler du Clint, restaurant que j’ai eu l’occasion de tester il y a quelques jours.

IMG_7838

J’ai entendu parler de cette adresse parisienne il y a plus d’un an, tout en me fixant l’objectif de la tester un jour. C’est désormais chose faite et je regrette même de ne pas y être allée plus tôt. Situé tout en haut de la rue de la Roquette, du côte du Père Lachaise, Le Clint est à la fois un restaurant, une épicerie fine et une boutique car on y trouve aussi quelques fringues. C’est le lieu idéal et original pour un brunch ou un diner entre amis, ou encore pour un petit café tout en bouquinant. Ce coffee shop atypique est né de l’idée de Karim, Xavier et Gary, 3 copains d’enfance, fans de Clint Eastwood. La décoration plutôt agréable et épurée composée de bois clair et de tons pastels fait que l’on s’y sent comme à la maison.

FullSizeRender 2

Niveau nourriture, on y mange très bien. J’y suis allée un samedi pour bruncher. Attention, vous ne pouvez pas réserver donc je vous conseille d’y aller plutôt assez tard pour le brunch. Pour le brunch, il n’y a pas de formule, il faut donc choisir ses plats à la carte, ce qui peut vite monter au niveau de l’addition pour des gourmandes comme moi. En tout cas je me suis régalée avec mon oeuf Bénédicte à l’avocat et au bacon et mes pancakes aux fruits. C’était très agréable de passer du temps dans ce lieu cosy un jour de grosse pluie.

FullSizeRender 4

Le coffee shop faisant aussi office d’épicerie fine et de magasin, vous y trouverez toutes sortes de choses en vente autour de vous. Des t-shirts, des conserves et notamment les super bocaux de gourmandises salées de Superproducteur.

FullSizeRender

Si vous avez un peu de temps ce week-end, n’hésitez pas à profiter du cadre apaisant et des plats plus appétissant les uns que les autres du Clint.

Clint 

174 rue de la Roquette, 75011 Paris

Contact : +33 9 81 60 17 36

Share on FacebookTweet about this on Twitter

1 5 6 7 8 9