La Pinacothèque de Paris sort le graffiti de la rue !

La culture a toujours eu une place prédominante à Paris et la ville propose une multitude de manifestations culturelles pour tous les goûts. Sur « Les Rivelades », je tâcherai de partager avec vous mes bons plans d’expos originales. Car certes j’adore manger et faire du shopping, mais je n’oublie pas de me cultiver de temps en temps.

Depuis le 12 mars, La Pinacothèque de Paris consacre une rétrospective sur le graffiti sur toile intitulée, Le Pressionnisme 1970 – 1990, les chefs d’œuvre du graffiti sur toile de Basquiat à Bando. Cette exposition regroupe près d’une centaine d’œuvres issues de collections privées, réalisées entre les années 1970 et 1990 par les plus grands noms du graffiti sur toile. Avec cette exposition, La Pinacothèque a voulu redonner ses lettres de noblesse à ce mouvement artistique décrié à ses débuts, injustement associé au tag et non reconnu officiellement par l’histoire de l’Art.

FullSizeRender2

Si le « street art » est désormais très à la mode, peu de gens savent que depuis les années 1970, des artistes du graffiti créent en atelier des œuvres sur toile, loin de la rue à laquelle on cantonne ce mouvement. Cette rétrospective présente des peintures à l’aérosol, ou spray paint des plus grands artistes du mouvement, français et américains comme FUTURA 2000, Basquiat, Ash ou encore Rammellzee qui ont quitté la rue pour mettre leurs œuvres sur toile. A l’origine, ces graffeurs qui s’affrontaient dans la rue pour décrocher le titre de « King » et ainsi établir leur rang, se sont regroupés autour d’Hugo Martinez au sein de l’UGA (Union of Graffiti Artists) afin d’exposer leurs œuvres dans les galeries.

Pour la petite histoire, en France c’est la créatrice Agnes B, grande amatrice du graffiti, qui a œuvré à la démocratisation de cet art en organisant pour la 1ère fois une exposition à Paris en 1986 avec le concours du ministre de la culture de l’époque, Jack Lang.

FullSizeRender3

Si vous êtes fan de « street art » ou si vous voulez tout simplement le découvrir, je vous conseille vivement cette exposition haute en couleur qui se tiendra à La Pinacothèque de paris jusqu’au 13 septembre. Un bon moyen pour occuper votre week-end.


Le Pressionnisme, les chefs d’œuvre du graffiti sur toile de Basquiat à Bando

La Pinacothèque

28, Place de la Madeleine

75008 Paris

Tarifs :

Plein tarif : 13 euros

Tarif réduit : 11 euros

Share on FacebookTweet about this on Twitter

East Mamma, un petit coin d’Italie au cœur du Faubourg Saint-Antoine

Comme je vous le disais dans mon 1er post, sur ce blog je vais beaucoup parler de food. Vous vous rendrez vite compte, que je suis une adepte du « bien-manger » et je partagerai régulièrement avec vous mes bons plans en matière de restos.

Étant restée à Paris lors du long week-end de pâques, j’ai donc décidé d’aller à la découverte des restos de mon quartier. Et c’est donc un peu par hasard que je suis tombée sur « East Mamma » dans la rue du Faubourg St Antoine et dans lequel j’ai déjeuné.

Ouvert il y a tout juste une semaine, East Mamma est d’abord l’idée du groupe Big Mamma composé de Victor Lugger et Tigrane Seydoux, deux diplômés d’HEC. Le concept de ce nouveau restaurant italien dont le nom fait référence à l’est de Paris, est simple. Pas de carte à rallonge, des produits frais directement commandés auprès d’une cinquantaine de producteurs italiens sans passer par des intermédiaires. Par exemple, la mozzarella arrive directement d’Italie par camion deux fois par semaine. Avec East Mamma, Victor Lugger et Tigrane Seydoux ont voulu reconstituer à leur manière, la trattoria à l’italienne avec des prix très abordables comparés à d’autres restaurants parisiens.

FullSizeRender2

Maintenant parlons de ce qui vous intéresse le plus, les plats. La carte est réduite au minimum ne proposant que le meilleur. La pizza fine est très bonne avec sa tomate, sa farine, sa mozzarella di Bufala et même son pizzaiolo 100% napolitains. Quant aux pâtes, elles sont préparées sur place tous les matins avec une farine en provenance directement d’Italie, des recettes de pâtes qui vont changer régulièrement. Les produits servis chez East Mamma font aussi parti de la décoration, vous verrez notamment une étagère remplie de meules de fromage, une machine à découper le jambon ou encore le pizzaiolo qui prépare la pizza devant vous comme à Naples.
Moi j’ai craqué pour une pizza 4 fromages dont on sentait clairement la fraîcheur des produits. Honnêtement c’est l’une des meilleures pizzas 4 fromages que j’ai mangée jusqu’à présent  et ce malgré mes nombreux voyages en Italie.

FullSizeRender

Le groupe Big Mamma a prévu d’ouvrir un autre restaurant qui sera un tout autre concept dans le quartier d’Oberkampf en juin, il s’appellera “Ober Mamma”.
Foncez donc faire un petit tour en Italie ce week-end si vous avez un peu de temps. Le rapport qualité/prix sera au rendez-vous, sans compter le bel accueil auquel vous aurez droit.

FullSizeRender3

East Mamma
133 rue du Faubourg Saint-Antoine
75011 Paris

Share on FacebookTweet about this on Twitter

La vente privée à petits prix #Happy50 revient ce week-end pour la 3 édition !

Les imprimés wax ont le vent en poupe, démocratisés par des célébrités aux looks ethno-chic comme Solange Knowles ou encore des marques comme Vlisco. En France, on remarque également beaucoup de créateurs émergents comme Nash Print It, By Natacha Baco ou encore Ladyhood exploiter cette nouvelle tendance.

afrosomething-article-5-style-lessons-courtesy-solange-knowles-wearing-prints-clumps-mascara-5.jpg

Voilà pourquoi je voulais partager avec vous ce nouveau bon plan pour ce long week-end de Pâques, la vente privée #Happy50 organisée par Afro&Chic et qui aura lieu les 04 et 05 avril de 12h à 20h.

Le concept de cette vente privée est simple, deux jeunes entrepreneurs, ont décidé de regrouper dans un même endroit une sélection de créateurs indépendants utilisant le wax. Des vêtements, chaussures et accessoires en wax vous seront proposés à des prix défiant toute concurrence, car aucun article n’excèdera les 50 €.

Avec cette initiative, Afro&Chic a voulu faire découvrir de jeunes créateurs, souvent en manque de visibilité sur le net. Plus d’une dizaine d’entre eux seront présents sur place, de quoi avoir un sacré choix.

Pour cette nouvelle édition, le rendez-vous est donc donné au :
72 rue Saint Honoré – 75001 Paris.
De 12h à 20h
L’entrée est gratuite, donc n’hésitez pas à aller faire un tour pour dénicher des looks inspirés de notre fashionista préférée, Solange Knowles.

11053463_408057986035241_2712272352880251747_n

Share on FacebookTweet about this on Twitter

La création parisienne était à l’honneur ce week-end au salon Factory Market

Ce week-end, je me suis rendue pour la 1ère fois au salon Factory Market qui avait lieu samedi et dimanche.
Le salon Factory Market est un lieu où se mêle Mode, Art et Design et qui permet de découvrir des jeunes talents de la création parisienne et des produits essentiellement made in France.
Ce salon éphémère et évolutif est organisé 3 à 4 fois dans l’année, se déclinant au gré des saisons.

FullSizeRender

Il est trop tard pour vous conseiller de visiter ce salon, pour cette édition du moins, mais pour les accrocs au shopping, je vous propose ci-dessous une petite sélection de mes créateurs coup de coeur sur place.

PALLOME
Une marque de pochettes au style bohème et gypsie/rock. Des imprimés ethniques et colorés. Bref le parfait accessoire pour rendre originales vos tenues printanières.
Pallome

EMME 26
Créée en 2014, EMME 26 est une jeune marque de la passionnée de mode, Marie SERY.
Au style à la fois romantique et urbain, les articles de la marque se déclinent autour de vêtements (sweat, tshirts) et accessoires (bagues et sacs), tous de fabrication à 90% française.
Emme26

Les Yeux d’Elsa
Créée en 2010 par Elsa Robichez-Quay, Les Yeux d’Elsa est une jolie marque de bijoux fantaisies haut de gamme.
Tous les bijoux sont fabriqués à la main dans son atelier et dorés chez un célèbre doreur parisien qui lui a permis de créer 10 couleurs de métal qui font désormais la particularité de la marque.
La marque fait aussi des bijoux destinés aux hommes.
Info pour ceux et celles qui veulent commander directement sur l’eshop, les frais de port sont totalement gratuits.
Moi qui suis assez fan de bagues et de headbands originaux, c’était clairement mon stand préféré.
LYE

Be Parisian
Sous la direction artistique d’Emmanuelle Legrave, Be Parisian est une marque qui propose une collection de vêtements et d’accessoires dédiée aux multiples facettes de la parisienne, ses lieux cultes et ses inspirations.
Cette marque est complètement dans l’air du temps, si vous êtes accroc aux sweats et aux tshirts à message humoristiques, foncez !
Beparisian

La prochaine session du Factory Market aura lieu les 10 et 11 octobre 2015.
Stay tuned!

Share on FacebookTweet about this on Twitter

La Street Food a pris ses quartiers au Loft du Louvre pour quelques semaines !

Ça y est, après des années de réflexion, j’ai décidé de me lancer dans le grand bain de la blogosphère pour vous parler de mes bons plans à Paris, mes expériences shopping ou encore vous faire partager mes voyages.

Pour inaugurer ce blog, je vais donc vous parler de ce que je préfère le plus au monde, « la bouffe ». En effet, depuis le 16 janvier, a lieu la Street Food Party tous les week-ends au Loft du Louvre. Pendant 3 mois, tous les vendredis et samedis jusqu’au 18 avril, vous aurez la possibilité de profiter de la bonne « street food » pour oublier cette météo hivernale. Pour 25 euros, offrez-vous un menu (Entrée/Plat/Dessert) préparé par des célèbres Trucks Food (Le Camion qui Fume, Le Camion Bol et Fish and Chic) tout en vous dandinant sur des DJ set de folie. Parce que manger c’est bien, mais manger en se dépensant c’est mieux.

Ce week-end, c’est Le Camion qui Fume qui sera à l’honneur, vous pourrez ainsi déguster ses bons burgers et même demander quelques conseils pour les réaliser chez vous. Des ateliers culinaires seront mis en place et vous découvrirez aussi quelques invités surprises.
Le camion qui fume

Pour les gourmands fêtards, venez donc déguster le meilleur de la street food.
Au Loft du Louvre
66, rue Jean-Jacques Rousseau – 75001 Paris
Tous les vendredis et samedis jusqu’au 18 avril.
Prix : entrée gratuite / Menu à 25 euros (boissons non incluses)

Share on FacebookTweet about this on Twitter

1 6 7 8