Archive of ‘Voyages’ category

Mon été dans les îles grecques !

J’ai découvert la Grèce pour la première fois il y a 2 ans grâce à une amie grecque et depuis, je suis complètement tombée sous le charme de ce pays. L’année dernière, j’ai à nouveau renouvelé l’expérience grecque en me rendant sur l’île de Crête. Un séjour que j’avais adoré, d’ailleurs je vous avais même donné mes bons plans sur la Crête ici. Cet été, je ne me suis donc pas posée de questions, c’est en Grèce que j’ai voulu passer à nouveau mes vacances. Car sachez-le, on est jamais déçu avec ce pays qui, pour moi, réunit toutes les conditions pour passer d’agréables vacances : le soleil, les magnifiques paysages, les belles plages, la bonne bouffe et bien entendu l’extrême gentillesse des grecs.

Mon voyage s’est donc déroulé en 3 étapes, j’ai d’abord posé mes valises à Athènes le temps d’un weekend, puis j’ai pris le bateau direction les Cyclades avec un premier stop sur l’île de Naxos, puis j’ai terminé mes vacances sur l’île de Paros.

Athènes 

Débutons donc le voyage par Athènes. Je ne vais pas trop m’attarder sur cette partie cara j’avais déjà eu l’occasion de vous en parler sur le blog lors de mon tout premier voyage en Grèce l’été 2015. Je vais quand même vous donner ici quelques adresses pour manger que j’ai découvert lors de ce second passage à Athènes. Mais tout d’abord, place à la culture. Vous ne pouvez pas passer à Athènes sans visiter le monument d’Athènes : l’Acropole. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, l’Acropole est un plateau rocheux s’élevant au centre-ville d’Athènes et qui a longtemps servi de citadelle pendant l’occupation ottomane et de sanctuaire religieux pendant l’Antiquité. Autant vous dire, un lieu très historique.

Mes adresses pour manger à Athènes 

  • Dia Tafta : bien que situé dans une rue bien touristique avec de nombreuses terrasses, Dia Tafta propose des plats typiques comme la tigana (poêlé de porc) ou encore les classiques bifteka. Le soir en été, vous pourrez profiter de la musique grecque jouée un live par un groupe.

  • To Stéki tou Ilia : c’est clairement le meilleur resto que j’ai eu l’occasion de faire à Athènes. Un peu à l’écart du brouhaha touristique et jouxtant une curieuse chapelle posée sur un rocher, on vient dans cette sympathique terrasse-jardin pour surtout déguster des côtes d’agneau grillés servis au kilo. Si vous êtes fan de côtelettes, vous ne serez pas déçu car elles sont à tomber !

LES CYCLADES

Après Athènes, direction les îles, la partie la plus intéressante de mon voyage car j’avais hâte de me poser ma serviette sur les plages paradisiaques des Cyclades. Géographiquement, les Cyclades sont un archipel situé dans le sud de la mer Egée, l’archipel comprend environ 250 îles, îlots et rochers, mais seules 24 d’entre elles sont habitées.

L’île de Naxos 

Située entre Amorgos, Mykonos, et Paros, Naxos est la plus grande et la plus fertile île des Cyclades. Ses vallées plantées d’oliviers, de vignobles, de citronniers ou d’orangers en font une île pleine de ressources. Naxos est une île riche au passé mythologique et historique. Selon la mythologie grecque, Zeus (le dieu des dieux) y aurait passé son enfance et Dionysos, le dieu du vin, y serait né.

Ce qu’il faut visiter sur l’île de Naxos

Même si j’ai passé 80% de mon temps allongée sur un transat sur la plage, j’ai quand même un peu exploré l’île. Voici donc les quelques sites sympas à visiter à Naxos :

  • Le temple d’Apollon-Palatia : il est situé sur un îlot relié à la terre et visible quand on arrive en bateau sur l’île. Datant du VIe s av. J-C, le portail (Portara) qui s’y dresse est le seul élément du temple inachevé d’Apollon à avoir survécu aux pillages des vénitiens. De là, vous aurez une superbe vue panoramique sur la ville.

  • Le Kastro : construit par les Vénitiens en 1207, il ne reste plus que des ruines aujourd’hui du palais.
  • Halki : l’arrière pays de Naxos vaut vraiment le détour et offre aux visiteurs une grande variété de paysages. Les villages sont restés authentiques et préservés du tourisme de masse. Quant à Halki, il s’agit de l’ancien centre économique où ne vivent que 410 habitants. Halki et ses hameaux se dispersent dans la vallée de Traghéa, joliment recouverte d’oliviers et d’arbres fruitiers. Halki est surtout connu pour ses nombreuses églises byzantines très anciennes comme celle d’Agios Georgios Diassoritis.

Mes adresses pour manger à Naxos

  • I Pigi : une taverne familiale dans le petit village d’Ano Potamia. Leurs côtelettes d’agneau sont juste succulentes. Bien juteuses, tendre avec du goût et uniquement assaisonnées avec du citron et des herbes aromatiques. Le tout accompagné de frites maison bien entendu.

  • Flamingo : situé dans une cour à l’abri de la foule c’est le lieu idéal pour un dîner si vous cherchez une ambiance grecque. Le restaurant sert des spécialités typiques comme le steak de viande haché fourré au fromage, tomates séchées et poivrons. En plus l’ambiance est au rendez-vous avec un groupe de musique qui joue de la musique traditionnelle grecque, accompagné de danseurs.
  • Irini’s : c’était clairement mon restaurant préféré à Naxos. On apprécie sa terrasse, ses mézédès et ses plats traditionnels très gouteux et très copieux à base de produits locaux (pommes de terre farcies au fromage, calamar farci…). Le service est toujours souriant et les serveurs sont de bons conseils sur les meilleurs spécialités à goûter. C’est certainement la meilleure adresse sur le port de Naxos.

 

L’île de Paros

Paros est la 3e île des Cyclades en superficie, elle se situe approximativement au centre de l’archipel, juste à l’ouest de Naxos. L’île est dominée par des collines parfois plantées de vignobles, d’oliveraies qui s’alternent avec de jolis villages aux ruelles fleuries et tortueuses. Pour les amoureux de la baignade, vous profiterez des plages au sable dorées et de nombreuses criques aux eaux cristallines. Sur l’île, on retrouve deux centres principaux : Parikia, le chef-lieu à l’ouest et Naoussa, ancien port de pêche devenu une station un peu chic au centre d’une large baie. C’est à Naoussa que j’ai choisi de me poser pour cette petite semaine à Paros. Et mes bons plans restos que je vais donner se situent essentiellement dans ce coin là. Situé au nord de l’île et à environ 10km de Parikia, Naoussa est un vieux port de pêche devenu une sorte de Saint-Tropez grec. Vous pouvez y voir des bateaux de pêche toujours à quai et observer les pêcheurs qui écaillent leur poisson tous les matins.

Ce qu’il faut visiter sur Paros et les environs 

  • Lefkès : longtemps capitale de l’île, Lefkès est le village le plus authentique et le plus beau de Paros. Il est entouré de collines découpées en terrasse. On trouve dans les rues de Lefkès de nombreuses placettes et des balcons fleuris. Attention les scooters sont interdits dans les rues du village.

  • Marpissa : dans ce charmant village, tout est blanc et bleu (balcons, portes, fenêtres, etc.) comme dans la plupart des villages des Cyclades.
  • Antiparos : si vous voulez fuir un peu le monde sur Paros, surtout en haute saison, empruntez le bac pour rejoindre la petite île d’Antiparos situé à l’ouest de Paros. Dès que vous arrivez sur place. La traversée dure à peine quelques minutes et vous avez des départs de bateaux toutes les 30 minutes. Quand vous arrivez sur place, éloignez-vous pour aller découvrir les nombreuses criques aux eaux claires de l’île.
  • Les plages : j’ai été très flemmarde sur ce coup là et j’ai essentiellement fait les plages dans les environs de Naoussa. Si vous êtes dans le coin, je vous conseille la plage de Santa Maria. Attention pas la première, qui n’est pas très jolie et envahie de monde, mais plutôt la seconde, plus petite et plus jolie. Je vous invite également à aller vous baigner sur la plage d’Ambélas, un ancien petit port de pêche tranquille prisée surtout par les grecs. Le sable est fin et les eaux y sont transparentes. D’ailleurs profitez d’être dans le coin pour faire une jolie promenade le long de la côte jusqu’à Filitzi, vous y découvrirez de nombreuses criques. Un vrai paradis.

Mes adresses pour manger à Paros 

  • Christiana : une taverne tenue par des partons pêcheurs où vous aurez l’occasion de manger du bon poisson frais et moins cher qu’à Naoussa.
  • Katsounas : Je vous ai parlé du meilleur restaurant à Naxos et celui-ci est clairement le meilleur de Paros. Situé à 15 minutes en scooter de Naoussa, cette taverne familiale sert des plats traditionnels avec des produits issus de leur propre ferme et de la pêche du jour. Les plats sont copieux et peu chers. De plus l’adresse est fréquentée par de nombreux grecs, ce qui est un gage de qualité.

  • Glafkos : situé face à la mer, ce restaurant pas mal  de spécialités à base de fruits de mer comme des pâtes ou du risotto. Leur poisson, bien qu’un peu cher, est excellent.

  • Le Sud : Si vous le mal du pays et que vous en avez marre de la nourriture grecque, ce restaurant propose des spécialités préparées par un chef français. C’est le lieu idéale si vous êtes à la recherche un endroit calme car la terrasse se situe dans une cour intérieure, à l’abri de la foule.

En tout cas j’espère qu’avec tout cela je vous ai donné envie de visiter un jour la Grèce si vous ne connaissez pas. En tout cas, personnellement, bien que ce soit le 3e été de suite que j’y passe mes vacances, je ne me lasse toujours pas de ce pays. Et je serai capable d’y passer mes étés les 10 prochaines années car c’est le paradis sur terre. Comme le dirait ma copine grecque et qui se reconnaitra si elle lit ce post : “Like Greece, nowhere!”

Visiter Florence : mes incontournables

Florence est sans conteste l’une des plus belles villes d’Italie et elle m’a toujours fasciné depuis mon adolescence sans même jamais l’avoir visité. Cette ville est littéralement un musée à ciel ouvert, mais pas que puisqu’on y mange très bien aussi, comme un peu partout en Italie. Si vous avez la chance ou le projet de visiter cette magnifique ville le temps d’un week-end, alors lisez bien ce qui suit. Voici les choses incontournables à faire à Florence.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Déambuler dans le quartier du Duomo 

Le quartier du Duomo est considéré comme le centre historique de Florence. Si vous n’avez pas beaucoup de temps pour votre séjour car il y a énormément de choses à visiter dans cette ville, attardez-vous sur la Cathédrale Santa Maria del Fiore située au coeur de la vieille ville. Profitez-en pour monter jusqu’à sa coupole, le Campanile de Giotto. Tant que vous y êtes, après votre visite de la cathédrale, rejoignez directement le Ponte Vecchio situé sur l’Arno car c’est Le monument emblématique de la ville et c’est le plus ancien pont de la ville (il existait déjà avant le Xe siècle). Vous y trouverez des échoppes de bijoutiers. C’est un endroit très touristique donc pour éviter la foule et profiter de la vue sur l’Arno, passez-y plutôt tôt le matin ou tard le soir.

FullSizeRender

FullSizeRender 15

Se cultiver dans la galerie des Offices 

Si les musées ne vous passionnent mais que vous souhaitez tout de même en faire un, alors la galerie des Offices est Le lieu à visiter. C’est le musée incontournable de Florence. Il s’agit de l’un des plus anciens et des plus beaux musées du monde. Vous y admirerez les chefs des plus grands peintres italiens comme Botticelli, Lippi, Michel-Ange ou encore Léonard de Vinci entre autres. C’est un musée vraiment impressionnant. Profitez également du dernier étage du musée pour avoir une belle vue sur le fleuve Arno et surtout sur le Ponte Vecchio.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Contempler la statut de David à l’Accademia

Personnellement le musée de l’Accademia m’a un peu déçu car les peintures qui y sont présentées ne m’ont pas vraiment transportées. En revanche il est impossible de faire un impasse de ce musée car il vous faut absolument aller  admirer la célèbre statut de David. Réalisée par Michel-Ange, cet oeuvre justifie à elle seule la popularité de ce musée. Et croyez moi, elle vaut le détour.

IMG_1095

Manger dans le marché couvert de San Lorenzo 

Situé à deux pas de la gare central dans le quartier du même nom, le marché de San Lorenzo est le lieu où les touristes et les florentins aiment venir manger ou faire leurs courses. Avec plus de 1 000 stands, vous pourrez goûter différentes spécialités. N’hésitez pas à déjeuner sur place, des tables sont mis à disposition des visiteurs. L’ambiance y est aussi très sympathique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Profiter du calme du jardin de Boboli 

Le jardin Boboli entoure le palais Pitti, la résidence de la grande famille florentine, les Médicis. Le jardin Boboli est le lieu idéal pour fuir la chaleur de la ville et profiter d’un peu de calme et de fraicheur.

FullSizeRender 11

Visiter le quartier d’Oltrarno

Situé sur la rive gauche du fleuve Arno, le quartier de l’Oltrarno représente l’autre Florence, celle des artisans et des anciens métiers. Parcourez à pied les quartiers de San Niccolo, de San Frediano et Santo Spirito pour découvrir des petits marchés, des trattoria typiques ou encore des ateliers d’artisans. C’est le quartier bohème de Florence.

Admirer la jolie vue sur Florence depuis San Miniato

Si vous êtes dans le quartier de San Niccolo, grimpez jusqu’à la petite église de San Miniato al Monte, située au sommet d’une colline. Il s’agit d’une très belle petite église typiquement toscane tout en marbre blanc et vert. Ensuite, rendez vous sur le belvédère pour avoir une vue panoramique sur tout Florence. C’est le spot pour contempler un joli coucher de soleil sur Florence mais attention il y a souvent du monde à cette heure la.

FullSizeRender 12

Profiter de la dolce vita en prenant l’Aperitivo

Pour profiter de la dolce vita à l’italienne, vous ne pouvez pas déroger à la tradition de l’aperitivo. Le concept : à l’heure de l’apéritif, généralement dès 19h, les bars proposent des buffets ou formules aperitivo avec des pizzas, salades de pâtes  etc pour accompagner votre cocktail (Spritz, Martini ou Negroni). Un très bon plan pour des gens comme moi qui ne tiennent pas très bien l’alcool. Voici quelques bars à tester à l’heure de l’aperitivo à Florence : le Negroni (via dei Renai à San Niccolo, le Dolce Vita (Piazzo del Carmine) ou encore le Caffè Sant’Ambroggio (Piazza Sant’ Ambroggio).

FullSizeRender 13

Manger des spécialités de Florence 

Je ne pouvais pas terminer cet article sans vous donner quelques bonnes adresses “food” de Florence. La gastronomie italienne est l’une principales raisons qui font que j’adore ce pays. que ce soit pour les glaces, le petit-déjeuner, le déjeuner ou le dîner, les bonnes adresses à Florence ne manquent pas. Voici quelques un de mes coups de coeur.

  • Pour manger de bonnes pâtes : Trattoria San Lorenzo et Trattoria Nella.
  • La Bussola : ce restaurant existe depuis 40 ans et on y trouve les meilleures pizzas de Florence.
  • Pour déguster une bonne bistecca (spécialité florentine de viande) : Hostaria il Desco. Situé à proximité de la galerie des Offices, il s’agit d’une petite trattoria qui propose des menus à 18€ tous les midis
  • Pour manger de bonnes glaces italiennes. A Florence, les glaciers c’est comme les boulangeries à Paris, vous en trouverez à chaque coin de rue, mais tous ne sont pas forcément bons. Je n’ai que 2 adresses à vous conseiller et les glaces y sont vraiment succulentes et artisanales : Gelataria Artigianale La Strega Nociola et Edoardo avec ses glaces bio juste derrière le Duomo.

FullSizeRender 8

FullSizeRender 6

FullSizeRender 7

Voilà, j’espère que cet article vous a donné envie de découvrir ou de redécouvrir cette magnifique ville de Florence. Quant à moi j’ai déjà hâte d’y retourner pour découvrir l’arrière pays toscan dont on ne m’a dit que du bien. A très vite pour de nouvelles aventures !

Un week-end à Malaga !

Cette année, nous sommes particulièrement gâtés avec les longs week-ends. Une belle occasion de s’offrir une petite escapade pas chère en Europe. J’ai donc profité du long week-end de Pâques dernièrement pour m’évader sous le soleil de Malaga en Andalousie. Et je peux d’ores et déjà vous dire que ce fut un voyage très agréable. J’ai découvert l’Andalousie pour la première fois l’année dernière en visitant Séville. Cela avait été un réel coup de coeur, souvenez-vous je vous en parlais déjà ici.

FullSizeRender 12

FullSizeRender 13

Un petit rappel géographique pour commencer. Malaga est la capitale de la province du même nom, faisant parti de la communauté autonome d’Andalousie. Malaga est située à l’extrême sud de l’Espagne, à environ 100km du Détroit de Gibraltar. Autant vous dire que la situation géographie idéale si vous recherchez le soleil car la ville bénéficie de près de 300 jours d’ensoleillement par an. Alors si vous décidez d’y passer quelques jours, voici mes quelques recommandations pour profiter de la douceur de vivre à Malaga :

Se perdre dans le allées du palais de l’Alcazaba

Ce palais fortifié dont le nom en arabe signifie “citadelle” est l’un des monuments historiques de la ville. Le palais-forteresse est situé sur une colline au sommet de laquelle est érigé le château de Gibralfaro. Construit au cours du XI ème siècle sur des vestiges romains, il fut le lieu de résidence des rois, gouverneurs musulmans et chrétiens. Les magnifiques jardins de l’Alcazaba sont le parfais refuge pour fuir la chaleur de la ville.

FullSizeRender

FullSizeRender 2

FullSizeRender 8

Admirer la vue sur Malaga depuis le château du Gibralfaro

Construit au XIV ème siècle pour accueillir des troupes et protéger l’Alcazaba, ce château est aussi l’un des monuments les plus visités de Malaga. Le château contenait un phare, d’où l’origine de son nom. Le Gibralfaro contient un belvédère depuis lequel vous pouvez admirer une vue donnant sur la ville de Malaga. Il parait même que l’on peut apercevoir l’Afrique quand il n’y a pas de nuages. Je n’ai pas du bien ouvrir les yeux car je ne l’ai pas aperçu.

FullSizeRender 3

FullSizeRender

Découvrir les oeuvres de l’enfant du pays : Picasso 

Le musée Picasso de Malaga est entièrement dédié à l’artiste Pablo Picasso qui est né dans cette ville en 1881. La collection du musée repose sur les donations de Christine Ruiz-Picasso (la femme du 1er fils de Picasso) et par Bernard Ruiz-Picasso (le fils de l’artiste).

Se balader dans le jardin Botanique-Historique La Concepcion 

Ce jardin botanique est l’un des plus beaux et des plus importants jardins tropicaux et subtropicaux d’Espagne et même d’Europe. Crée vers 1855, par les marquis de Casa Loing, il a été agrandi quelques années plus tard par la famille Echeverria–Echevarrieta. En 1943, le jardin a été officiellement classé jardin du patrimoine Historique et Artistique. A mon sens, c’est un passage obligatoire quand vous visitez Malaga, surtout si vous êtes un amoureux de la nature.

FullSizeRender 4

Se prélasser sur la plage de la Malagueta 

La plage de la Malagueta se trouve en plein centre-ville de Malaga, dans la prolongation du nouveau port de plaisance de Malaga. il ne s’agit pas de la meilleur plage des environs mais elle reste facile d’accès car vous pouvez y aller à pied. Vous y trouverez notamment de nombreux bars et restaurants.

FullSizeRender 4

Déguster du bon vin à la bodega El Pimpi 

El PImpi est une institution à Malaga et un lieu emblématique de la ville. Son ambiance, son décor en font un lieu incontournable à Malaga. Quand il fait beau, vous pouvez profiter de sa nouvelle terrasse qui donne sur l’Alcazaba (mentionné plus haut) et sur le théâtre romain. El Pimpi est un lieu très populaire fréquenté à la fois par les touristes et les habitants de la ville. Profitez en pour découvrir les vins doux de Malaga.

FullSizeRender 7

Manger des sardines grillées sur la plage du El Palo 

Les sardines grillées sont le plat typique de Malaga. A une quinzaine de minutes en bus de Malaga, sur la vieille zone de pêche de El Palo, vous trouverez de sortes de petites cabanes en bois devant certains restaurants en bord de plage où l’on fait griller des poissons et des sardines. Vous choisissez votre poisson, on vous le grille et ensuite on vous le sert directement. Un moyen pour manger du bon poisson frais. Je vous conseille de vous arrêter au restaurant Las Acacias, j’y ai dégusté un très bon poisson braisé et en plus l’accueil est très agréable.

FullSizeRender 5

FullSizeRender 6

Manger des tapas dans des restaurants typiques de Malaga 

Quand vous êtes en Espagne, les repas se résument forcément aux tapas. Et ils sont encore meilleurs en Andalousie. Voilà mes 2 adresses coups de coeur où j’ai mangé les meilleurs tapas à Malaga : la Cerveceria Los Gatos, leurs gambas à l’ail ainsi que leur calamar à la plancha sont juste à tomber. Et l’autre adresse c’est Cortijo de Pepe. Le lieu n’est pas forcément joli, mais les tapas sont juste excellents. Attention l’adresse est très courue, vous pouvez avoir un peu d’attente, mais ça vaut le détour.

FullSizeRender 9

FullSizeRender 11

Voilà, j’espère que cela vous a donné envie d’aller découvrir la ville de Malaga. En tout cas moi j’ai adoré l’atmosphère de cette ville et l’accueil très chaleureux de ses habitants. Après avoir visité Séville l’année dernière, je peux clairement dire que l’Andalousie reste ma région préférée en Espagne !

FullSizeRender 14

A la découverte de la Crète

Ceux qui me suivent régulièrement sur le blog savent à quel point j’ai eu un véritable coup de foudre pour la Grèce l’été dernier. Ayant très peu de vacances cet été mais recherchant tout de même une expérience dépaysante, j’ai donc absolument voulu retrouver cette atmosphère grecque qui m’avait tant plu l’année dernière. Et c’est sur l’île de Crète que j’ai décidé de passer mes vacances et je peux vous dire d’emblée que je ne regrette absolument pas mon choix.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Située entre l’Europe et l’Orient et face à l’Afrique, la Crète est la plus grande île des Cyclades avec une variété de paysages à couper le souffle. Vous vous délecterez à la fois des montagnes, de collines couvertes d’oliviers et de plus de 1 000 kilomètres de littoral avec une eau transparente. Bref un paysage impressionnant de carte postale à seulement 3h30 de Paris.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En Crète, chacun y trouvera son compte en fonction du type de voyage qu’il recherche. Des petits villages de pêcheurs, en passant par des hameaux perdus dans les montagnes ou encore les grandes villes comme Chania ou Heraklion, vous aurez de quoi faire en termes de visites. Côté gastronomie c’est tout simplement le paradis, je suis tombée sous le charme de la gastronomie crétoise. Les végétariens, les amateurs de poissons et les carnivores, tout le monde y trouve son bonheur : la salade crétoise (tomates, concombres, oignons rouges, poivrons, olives et fromage crétois), les dakos (pain durci aillé recouvert de tomates fraîches écrasées, d’olives et de feta), les chaussons fourrés comme les bougatsès (chaussons à la crème vanillé saupoudrés de cannelle) les tiropitès (chaussons fourrés à la feta), poissons et calamars grillés, sans oublier les grillades (agneau, volaille, porc, etc).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Malheureusement une semaine, c’est un peu court pour découvrir toute l’île, alors pour cette première fois, j’ai fait le choix de poser mes valises dans un Airbnb à Chania, la seconde plus grande ville de l’île après Heraklion, la capitale. De là, j’ai bougé en voiture pour visiter toute la partie ouest et sud-ouest de l’île. Alors voici mes quelques recommandations si vous prévoyez de visiter la Crète prochainement :

  •  L’incontournable randonnée dans les gorges de Samaria 

Même si le parcours est de 16km (13km de gorges et 3km pour rallier le village d’Agia Roumeli), pas besoin d’être extrêmement sportif pour tenter cette randonnée, même si je ne vous cache pas que mes jambes ont mis 2 jours pour s’en remettre. Cette randonnée est très réputée et s’effectue dans une zone déclarée parc national depuis 1962 et située dans les montagnes blanches dans l’ouest de la Crète. Un petit conseil avant d’entamer ces 16km, équipez-vous d’un petit pull pour le démarrage car il fait un peu froid au sommet, d’une bonne paire de chaussures (on oublie ses Stan Smith) car le chemin est extrêmement caillouteux et puis pensez à une collation et une bouteille d’eau que vous pourrez remplir tout au long du parcours. Et n’oubliez surtout pas votre maillot de bain car une belle plage vous attend à la fin du parcours. Pour rejoindre les gorges, si vous êtes sur Chania comme moi, un bus vous y emmène et le retour se fait en bateau, traversée pendant laquelle vous aurez l’occasion de voir de magnifiques paysages dont le petit village de Loutro. Et enfin le voyage se termine en bus pour rentrer à Chania. Prévoyez donc une journée entière si vous faîtes cette randonnée car il faut compter entre 5h et 7h selon votre rythme pour aller au bout de ce long périple, sans compter le trajet aller et retour.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Le lagon de Balos 

Le lagon de Balos est un petit paradis, je n’ai jamais vu quelque chose de semblable, sauf peut-être en Thaïlande. Cette petite merveille se situe dans la presqu’île de Gramvoussa dans le nord-ouest de l’île, à environ une quarantaine de kilomètres de Chania. Qui aurait pu imaginer que l’on trouverait une plage pareille en Europe, avec du sable blanc fin et une eau d’un bleu translucide, on se croirait dans les Caraïbes. Cet ancien refuge de pirates est aujourd’hui très prisé par les touristes. Alors mon conseil est d’y arriver tôt le matin afin d’avoir un parasol et un transat et de profiter de la plage quand elle n’est pas encore peuplée. En effet dès le début de l’après-midi, la plage est envahie par une horde de touristes débarquant en bateau. Cette belle vue se mérite car on accède à la plage à pied après avoir laissé la voiture environ 2-3 kilomètres en amont. En revanche, je ne vous cache pas que le retour  est très difficile car cela grimpe énormément et je l’ai fait sous une chaleur écrasante.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Les plages de Phalarssana

Phalarssana possède l’une des plus belles plages de la côte ouest crétoise. Il s’agit d’une baie composée de plusieurs plages. Il faut passer par Platanos pour s’y rendre et vous y verrez un super panorama pour contempler la mer. A éviter le week-end car beaucoup d’habitants de Chania viennent s’y baigner.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Elafonissi

Je pensais avoir atteint le summum de l’émerveillement avec la plage de Balos. Mais mon émerveillement a atteint son comble en foulant le sable de la plage d’Elafonissi. Elafonissi se trouve à la pointe sud-ouest de la Crète. Si vous êtes basé à Chania, je vous conseille donc d’avoir une voiture et de prévoir une journée entière pour faire l’expédition jusqu’à Elafonissi. En effet, j’ai profité de cette petite virée pour faire un petit road trip en passant dans les petits villages de Sfinari, Afrotolaki et Livadia, dans les terres et en longeant la côte. Vous pouvez même vous payer le luxe de vous arrêter dans les petites criques aux eaux turquoises de la côte pour piquer une tête. Et si vous avez une petite faim sur la route, arrêtez vous pour un déjeuner tardif au restaurant Glykeria et savourez des délicieuses côtelettes d’agneau et une salade grecque tout en bénéficiant d’un magnifique panorama sur la mer. Maintenant revenons un peu sur Elafonissi, bien évidemment c’est très peuplé en été, mais la plage est tellement magnifique que le monde passe au second plan. Mais si vous voulez vraiment un peu d’intimité, avancez vers la gauche, vous y trouverez des criques plus tranquilles. A Elafonissi l’eau est idéalement chaude pour barboter des heures et si vous êtes un fan de windsurf, alors ce sera votre spot.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • La plage de Marathi 

Cette plage m’a été conseillé par l’hôte de mon Airbnb et c’est devenu mon spot pour me reposer les jours où je n’étais pas occupée à visiter la région. Située à environ 30 minutes de Chania, Marathi est une très belle plage de sable fin fréquentée majoritairement par les grecs, c’est donc la plage idéale pour éviter les autres touristes. Et si vous souhaitez vous restaurer, pas besoin de partir bien loin, vous y trouverez quelques tavernes qui servent de très bons plats. Pour les plus courageux, vous pouvez entamer une ballade sur les sentiers côtiers pour profiter des paysages entre terre et montagne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je ne pouvais pas vous parler de la Crête sans évoquer sa gastronomie bien évidemment. Je n’ai jamais aussi bien mangé que pendant un voyage en territoire grecque. Voici donc mes quelques adresses pour manger du côté de Chania :

  •  Bougatsa lordanis : le lieu idéal si vous souhaitez un petit-déjeuner à base de bougatsa (feuilleté à la crème) pour le petit-déjeuner.
  • Semiramis : un restaurant très charmant dans une ancienne maison détruite avec une petite cascade au fond. Le tout fait un peu penser à une hacienda. Vous pourrez déguster des spécialités d’agneau à la crétoise, mais aussi des souvlakis (brochettes) entre autres. Le soir, vous avez un groupe qui joue de la musique traditionnelle grecque. J’ai eu un vrai coup de coeur pour cet endroit.
  • Tamam : une petite adresse au décor original car le restaurant est installé dans l’un des bassins d’un hammam turc. La cuisine est bonne et copieuse, vous pourrez y déguster de la viande d’agneau cuisiné dans une sauce tomate et du yaourt.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà, j’espère que je vous ai donné envie de découvrir la Crête. En tout cas moi j’ai été complètement séduite par cette île (difficile de ne pas l’être) et j’ai qu’une hâte, c’est de découvrir le reste de l’île car une semaine c’est quand même trop court. Et puis je tiens à souligner l’extrême gentillesse et le sens de l’accueil des grecs qui vous font tout pour que vous vous sentez comme à la maison.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Rome, sur les traces de la Ville Eternelle

Sur le blog je vous fais souvent voyager au gré de mes découvertes culinaires à Paris. Cette semaine, je vous emmène réellement en voyage et vers une destination ensoleillée. Et oui on en a bien besoin en ce moment ! Dans ce nouveau post, je vais vous faire visiter l’une des mes villes préférées au monde, Rome. C’est la 3e fois que je me rends dans cette ville et c’est un réel plaisir à chaque fois. Rome est un véritable musée à ciel ouvert avec ses temples, ses amphithéâtres antiques, ses innombrables églises, ses fontaines, ses Palais Renaissance et ses petites ruelles pleines de charme. Cette ville est époustouflante de beauté, à chaque fois que je m’y promène, j’ai l’impression de vivre une véritable expérience hors du temps. Et si comme moi vous êtes amateurs de bonne nourriture et de bon vin alors vous craquerez forcément pour cette ville.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tout d’abord vous ne pouvez pas vous rendre à Rome sans effectuer certaines visites culturelles qui restent un passage obligatoire. si vous y passez quelques jours, voici quelques incontournables culturels à ne pas manquer :

  • Le Colisée : c’est le plus grand amphithéâtre de Rome avec plus de 500m de circonférence. Construit en 72 apr J.C, jusqu’à 70 000 spectateurs pouvaient assister à des combats de gladiateurs. Mais on y a organisé aussi des massacres de martyrs.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • La Chapelle Sixtine : abritée dans le musée du Vatican, elle fut bâtit en XVe siècle par le souhait du pape Sixte IV. Cette chapelle doit sa célébrité à sa décoration exceptionnelle réalisée par les artistes les plus illustres de la Renaissance tels que Sandro Botticelli, Cosimo Rosselli, Pérugin, ou encore Michel-Ange entre autres. D’ailleurs Michel-Ange y a signé les superbes fresques de la voûte ainsi que le célèbre Jugement dernier situé juste au dessus de l’autel. En revanche je regrette un peu le monde dans cette salle, ce qui nous empêche un peu d’apprécier cette belle oeuvre à sa juste valeur.
  • La basilique Saint-Pierre : Rome est une ville qui abrite énormément d’églises, alors si vous faites l’impasse sur les autres par manque de temps, vous ne pouvez pas passer à côté de cette magnifique basilique. Situé au Vatican, Saint-Pierre est le plus important édifice religieux du catholicisme. Considérée comme la plus grande édifice architecturale de son temps, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Profitez également de cette visite pour admirer la piazza di San Pietro. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Le Panthéon : les romains lui donnent le nom de “La Rotonda” pour sa forme ronde. Considéré comme un temple dédié à toutes les divinités de la religion antique, il fut converti en église chrétienne dès le VIIe siècle. Le Panthéon est le plus grand monument de la Rome antique resté dans un état pratiquement intact.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Le Capitole : siège de la municipalité, il s’y déroule encore les plus importantes  cérémonies et les mariages. Son aménagement actuel qui date du XVIIe siècle a été imaginé par Michel-Ange.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • La Villa Borghese et ses jardins : Crée au XVIIe siècle, il s’agit du plus grand parc de Rome. Si vous voulez fuir la chaleur de la ville, alors c’est le lieu idéal pour vous ressourcer à l’ombre des pins parasols. Le parc est rempli de petits recoins romantiques. Vous avez la possibilité d’y louer un vélo pour visiter le parc entier. Et ne manquez surtout pas le superbe panorama sur la ville quand vous y serez.
  • La Fontaine de Trevi : immortalisé par Fellini dans La Dolce Vita, c’est le lieu à visiter quand on vient à Rome. Quand vous y serez, n’oubliez pas de vous soumettre au fameux rituel qui consiste à se mettre dos au bassin et à jeter une pièce par-dessus de son épaule gauche et faire un voeux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Outre son patrimoine culturel très riche, Rome incarne à merveille la philosophie de la dolce vita à travers son histoire culinaire, de l’atmosphère qui y règne dans les rues et bien entendu de la gentillesse des romains. Je vais vous livrer ici mes quelques adresses coup de coeur.

Pour boire le café au comptoir

Déguster le café au comptoir c’est l’expérience romaine par excellence. L’Italie est un peu considéré comme la terre sainte du café par les amateurs de café. Pour la petite pause café, je vous conseille le Sant’Eustachio il caffé où l’on sert l’un des meilleures café de Rome voir du monde selon les experts. Trouvez-vous une petite place au comptoir comme les locaux et sirotez un macchiato ou un Gran Caffé.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour déjeuner 

A Rome quand il s’agit de manger, vous avez l’embarras du choix mais je ne vous cache pas que j’ai surtout fait le plein de pâtes et de pizzas. What else quand on va en Italie !

  • Fattoincasa : un restaurant qui vous immerge dans une ambiance 100% romaine. Je vous conseille leurs spaghetti cacio e pepe (pâtes à la crème au poivre), une des spécialités de pâtes de Rome. Le rapport qualité-prix est au rendez-vous avec un plat de pâtes à moins de 10 euros.
  • Pizzeria II Baffetto : s’il y a qu’une seule pizzeria à faire à Rome, c’est bien celle-ci. C’est l’adresse de pizzas incontournable à Rome. Le pizzaiolo les prépare devant vous. En revanche l’adresse est très courue par les romains, il est difficile d’y trouver une table le soir alors privilégiez plutôt le déjeuner pour cette adresse.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour une pause gourmande 

  • Frigidarium : c’est sans doûte la meilleure glace que j’ai eu l’occasion de manger à Rome et je peux vous dire que j’ai de l’expérience dans ce domaine puisque j’en ai mangé tous les jours durant mes 4 jours de séjour. Considéré comme l’un des meilleurs glacier de Rome, vous y trouverez des glaces 100% artisanales. Mention spéciale à celle à la noix de coco, un vrai délice !
  • Alberto Pica : situé dans le quartier du ghetto, les murs de ce glacier sont recouverts de prix d’excellence. Vous aurez le choix entre une cinquantaine de variétés de glaces. Les parfums classiques côtoient d’autres originaux comme la glace au citron d’Amalfi, au riz et à la cannelle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour boire un verre 

  • Il Piccolo : un bar à vin où vous aurez un large choix de vins italiens. S’il fait beau vous pouvez même vous poser en terrasse pour profiter du soleil.
  • Niji Roma : un bar à cocktails non loin du quartier de Trastevere. Ce petit bar intimiste à la décoration recherchée propose des cocktails orignaux.

Pour un dîner à la romaine  

  • Da Enzo Al 29 :  une très bonne adresse pour manger des pâtes à la carbonara. L’accueil est parfait et les plats vraiment délicieux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Meridionale : situé dans le quartier de Trastevere, c’est le meilleur restaurant que j’ai pu faire faire à Rome. un peu à l’écart de l’effervescence touristique, chez Meridionale vous dégusterez des plats typiques romains, mais aussi des recettes originales. Beaucoup de romains y ont leurs habitudes alors pensez bien à réserver sinon impossible d’avoir une table.

Si vous souhaitez expérimenter la “dolce vita” que ce soit en amoureux ou entre amis, Rome est la ville qu’il vous faut. Et je suis certaine que vous tomberez amoureux de cette ville comme moi.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Séville, la belle andalouse !

Le printemps est officiellement arrivé et les longs week-ends qui l’accompagnent aussi, même s’il semblerait que nous soyons moins gâtés que l’année dernière. J’ai donc profité du long week-end de Pâques pour faire une petite escapade dans une ville européenne. J’ai cherché une destination pas chère et ensoleillée pour fuir la grisaille parisienne. Et c’est donc tout naturellement que mon choix s’est arrêté sur Séville. Pourquoi cette destination ? Tout d’abord parce que j’étais quasiment sûre d’avoir du beau temps et j’avais aussi  besoin de ma dose annuelle de tapas et de sangria.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avec une situation géographique idéale, car située au sud de l’Espagne et nichée sur les rives du Guadalquivir, Séville hérite d’un riche passé arabe qui se retranscrit à travers ses monuments dont beaucoup sont inscrits au patrimoine mondial de l’humanité. La ville a été le berceau des artistes de renom comme Murillo ou Velasquez et des mythes universels tels que Carmen, Figaro ou Don Juan. Ce passé prestigieux fait de la capitale andalouse l’une des destinations les plus prisées d’Europe. A Séville, les rues sont toujours animées de jour comme de nuit (sauf à l’heure de la “siesta”), on y trouve des patios parfumés à la fleur d’oranger, une colonie de bars à tapas et ses bodeguas enflammées, des échoppes remplies de friandises de couvents, de céramiques et des chefs d’oeuvre d’architecture entre autres.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au niveau culturel, voici mes incontournables à ne pas manquer à Séville :

  • La cathédrale : située au coeur du Casco Antiguo, la vieille ville, sa beauté est à couper le souffle. Classée au patrimoine de l’humanité par l’Unesco, il s’agit de la plus grande cathédrale gothique au monde construite au XVe siècle à la place de la Grande Mosquée almohade. A l’intérieur de la cathédrale, montez tout en haut de la Giralda, l’emblème de Séville et ancien minaret de la Grande Mosquée culminant à 96m et depuis laquelle vous aurez une magnifique vue à 360 degrés de Séville.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Le Real Alcazar et ses jardins : c’est le plus ancien palais royal d’Europe, théâtre des expéditions de Colomb et de Magellan entre autres. Derrière les remparts de ce palais se cachent de somptueux jardins qui nous transportent tout droit dans l’univers des Mille et Une Nuit.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • La Plaza  de Espana : cette place construite lors de l’exposition ibérico-américaine de 1929 impressionne avec son immense bâtiment de néo-Renaissance en hémicycle. On y trouve également des ponts en azulejos qui représentent les 4 anciens royaumes : Leon, Navarre, Castille et Aragon.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Parque de Maria Luisa : le parc Maria Luisa est la promenade préférée des Sévillans. Coeur de l’exposition ibéro-américaine de 1929, on est tout de suite séduit par sa végétation luxuriante et ses trésors architecturaux.
  • Le quartier de Santa Cruz et ses patios fleuris : c’est le quartier le plus pittoresque et plus touristique de Séville avec ses petites places fleuries et parfumées. Lors de votre balade dans ce quartier, n’hésitez pas au passage à contempler l’église Santa Maria la Blanca qui a une histoire assez particulière car il s’agissait d’abord d’une mosquée du Xe siècle reconvertie en synagogue au XIIIe siècle puis en église après l’expulsion des juifs en 1391.
  • Le Metropol Parasol : l’architecture futuriste de ces gigantesques parasols dominent la plaza de la Encarnation. Baptisé las setas (les champignons) par les Sevillanos, il abrite le marché central, des boutiques et des restaurants. Il faudra grimper sur le belvédère pour contempler la ville.
  • Le quartier de Triana : situé au bord du Guadalquivir, Triana est un quartier populaire qui a donné naissance à de nombreux artistes du monde du flamenco. Une ambiance de fête et de tradition se dégage de ce quartier. Et si vous souhaitez ramener un petit souvenir de Séville c’est l’endroit idéal pour le trouver car c’est le quartier des potiers et de la céramique. Pendant que vous y êtes, empruntez la calle Betis qui est un super point de vue sur la ville avec ses maisons colorées. Beaucoup de restaurants également longent le cours d’eau. Vous n’avez plus qu’à vous installer en terrasse et à profiter du bord du fleuve.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et maintenant passons aux choses sérieuses, la bouffe. Je ne vous cache pas qu’à Séville on mange extrêmement bien et pour pas cher. Si vous êtes des amateurs des tapas, vous serez servis. Voici mes quelques adresses coup de coeur :

  • Mercado de Triana : c’est le marché couvert de Triana. Vous y trouverez différents stands proposant des produits locaux (jambons, fromages, huiles d’olives, poisson frais…).
  • Cerveceria Mezquita : dans le quartier de Santa Cruz, j’y ai mangé de très bons calamars grillés. Les prix restent abordables et les produits sont frais.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Eslava : ce petit bar à tapas est situé dans le quartier de San Lorenzo. Le bar propose des tapas originales et très bons. Je vous avoue que c’est là que j’ai mangé mes meilleures tapas à Séville. Une mention spéciale au Huevo Sobre Bizcocho Boletus. Les prix des tapas varient entre 2,30 et 3 euros. Attention c’est très bondé le week-end.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Casa Campo : dans le quartier branché de Almeida de Hercules, on y mange une cuisine simple et faite maison. Installez-vous en terrasse pour déguster toute sorte  de tapas. Je vous conseille le saumon mariné ou encore le mini burger avec sa viande fondante.
  • Bar Alfalfa : derrière cette façade du début du XXe siècle, on ne soupçonne pas qu’il s’y cache un bar à tapas très populaire chez les jeunes Sévillanais. On y mange des tapas à toute heure (brochettes de poulet, fromage, charcuterie, sandwichs au lomo…). Les prix des tapas se situent entre 2,30 et 2,90 euros.
  • La Campana : A force de manger des tapas, vous aurez surement besoin d’une pause sucrée. La Campana est la plus célèbre pâtisserie de Séville qui cultive l’art de la merienda (le goûter) depuis 1885. Un endroit au charme art nouveau rempli de gourmandises telles que les glaces, les torrijas (pain perdu), les yemas, les peces de nata (gâteaux à la crème) ou encore des borrachos (des babas au rhum).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je suis complètement tombée sous le charme de Séville et je me demande encore comment j’ai pu attendre autant de temps avant de visiter cette ville située seulement à 2h de Paris. J’ai déjà eu l’occasion de visiter quelques villes en Espagne comme Barcelone ou Madrid, mais c’est à Séville que j’ai vécu l’expérience la plus authentique. Et puis je ne vous parle même pas de l’accueil chaleureux des Sévillanais. Si vous avez la possibilité  de vous offrir un long week-end ce printemps, je ne peux que vous dire d’y foncer les yeux fermés, vous ne le regretterez pas !

 

 

Mon coup de cœur de l’été…

Après quelques semaines de repos, Les Rivelades sont enfin de retour ! Cette fois-ci je ne vais pas vous parler du dernier resto que j’ai testé, ou du prochain bon plan shopping, mais bien de mon coup de cœur de cet été, la Grèce. La Grèce figurait dans mon top 10 des pays à faire absolument. J’ai toujours rêvé de découvrir ce pays, fascinée par son histoire et ses magnifiques paysages. Cet été j’ai donc eu l’occasion de réaliser mon rêve de petite fille et de m’immerger dans la culture grecque pendant 3 semaines. Et croyez-moi, le voyage en valait le détour ! Je vais donc vous parler de mes coups de cœur de mon incroyable voyage.

FullSizeRender-1

Athènes, la ville historique

Je ne pouvais pas aller en Grèce sans faire un petit passage par Athènes. Cette cité historique qui bénéficiait de la protection de la déesse de la mythologie grecque, Athéna, est pour moi un passage incontournable pour d’un voyage en Grèce. Bien que la ville n’offre pas de paysages aussi sublimes que dans les Cyclades, on peut y admirer ses sites antiques comme l’Acropole, le Parthénon ou encore l’Agora.

FullSizeRender (2)

Pour ceux qui ne seraient que moyennement intéressés par les ruines, Athènes possède aussi des plages qui pour ma part restent assez jolies surtout quand il s’agit de fuir la chaleur étouffante de la ville en plein mois d’août car les températures grimpent facilement jusqu’à 40 degrés. Pour vous rafraichir, vous pouvez aller à Glyfada, où malgré un peu de monde en haute saison, l’eau reste d’un bleu limpide. Il faudra tout de même compter 5 euros pour y accéder mais vous bénéficierez d’un transat et profiterez ainsi de l’authentique boisson grecque de l’été, le frappé glyko mè gala (café frappé sucré avec du lait). Je vous assure que n’étant moi-même pas fan de café, j’en suis devenue accroc !

Pour les accrocs au shopping, Athènes est pleine de tentation, si vous vous baladez près de la place Monastiraki au centre, vous tomberez sur le Flea Market d’Athènes. Vous y trouverez de nombreuses boutiques de souvenirs, de sandales en cuirs qui semblent être une spécialité grecque et un marché aux puces. Je n’ai pas résisté à l’envie de craquer pour une paire de sandales 100% cuir pour seulement 25 euros. Cela m’aurait coûté le double en France.

FullSizeRender-4

Les Cyclades, la perle de la Grèce

Je ne vous cache pas que notre petite virée dans les Cyclades est ce que j’ai préférée de loin dans notre trip, bien qu’Athènes fut déjà une belle surprise. Je n’aurais jamais soupçonné que des paysages aussi magnifiques puissent exister à seulement 3h30 de Paris. Avec ses villages étincelants de blancheur, ses criques d’un bleu limpide, l’archipel des Cyclades n’a rien à envier aux îles des Caraïbes.

Nous avons séjourné sur 2 îles des Cyclades, d’abord Mykonos, puis Santorin. Je suis littéralement tombée amoureuse de l’île de Santorin sur laquelle nous avons passé près d’une semaine. D’origine volcanique, et devenue l’emblème des îles grecques, Santorin est sans doute la plus dépaysante des îles des Cyclades malgré sa popularité auprès des touristes.

Voici mes spots préférés à Santorin :

  • Thira

Une ville fascinante avec des constructions accrochées le long d’une paroi et qui offre un des plus beaux panoramas du monde.

  • Imerovigli

Il s’agit du quartier résidentiel de Santorin, avec de très belles maisons comme on peut le voir sur les cartes postales. L’atmosphère y est beaucoup plus calme qu’à Thira.

FullSizeRender-4 (2)

  • La Red Beach

Cette plage est située près de la ville datant du 6e siècle, Akrotiri. Elle doit son nom aux falaises rouges qui l’entourent. C’est un paysage assez impressionnant bien que la vue soit un peu gâchée par des parasols et des transats.

IMG_7565

 

  • Perissa

C’est la plus longue plage de l’île. Santorin étant une île volcanique, le sable de la plage est noir, on a l’impression de marcher sur du caviar. J’étais aux anges moi déteste le sable fin qui colle aux pieds. Je vous conseille plutôt la partie sud de la plage, beaucoup plus calme.

  • Le phare d’Akrotiri

Il se situe au sud de l’île, juste à quelques kilomètres du village d’Akrotiri. Il domine la falaise et offre une vue spectaculaire sur toute la Caldera. C’est le meilleur spot pour observer le coucher de soleil. D’ailleurs il y a nettement moins de monde qu’à Oia, le lieu le plus célèbre pour les couchers de soleil à Santorin.

IMG_7551

Je vais quand même évoquer rapidement Mykonos que nous avons visité juste avant Santorin. L’ambiance y est complètement différente comparé à Santorin. Mykonos est réputée pour être l’île de la fête. Malheureusement je n’ai pas pu apprécier l’île à sa juste valeur. Le mois d’août est vraisemblablement la mauvaise période pour y mettre les pieds, il y avait beaucoup trop monde. En revanche, les paysages sont magnifiques comme sur la plupart des îles des Cyclades.

FullSizeRender-2 (2)

Je ne pouvais pas terminer ce post sans évoquer l’hospitalité des grecs. J’ai été surprise par l’accueil extrêmement chaleureux que nous avons reçu partout où nous sommes allées. Malgré la grave crise financière que traverse ce pays, les grecs n’ont pas perdu leur joie de vivre et leur sens de la fête. Bon je ne cache pas qu’avoir une grecque avec nous a pas mal aidé quand même.

La Grèce est clairement mon coup de cœur de cet été, j’ai tout adoré dans ce pays, sa gastronomie, sa culture, l’hospitalité des grecs et bien sûr les paysages de carte postale. Quelqu’un m’a dit que quand on met les pieds une fois en Grèce, on y revient forcément. Je crois que j’ai déjà mon programme pour l’été prochain.

Filakia !!!!

FullSizeRender-5